Organisation Internationale du Travail (OIT)

La feuille de route de Marlène Schiappa face aux attentes de l’ESS

Olivia Grégoire ayant été nommée ministre déléguée aux PME, au Commerce, à l’Artisanat et au Tourisme (à la satisfaction de la Fédération du Commerce coopératif et associé), Marlène Schiappa devient l’interlocutrice gouvernementale de l’ESS de par sa nomination au poste de secrétaire d’État auprès de la Première ministre chargée de l’économie sociale et solidaire et de la vie associative, deux secteurs relevant respectivement de la responsabilité du ministre de l’Économie et des Finances, et du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse dans le précéden

Vers une reconnaissance internationale de l’ESS : retour sur la 110 e Conférence Internationale du Travail

L’adoption, vendredi 10 mai 2022, d’une résolution et conclusions sur l’économie sociale et solidaire (ESS) et le travail décent marque une première étape significative vers la reconnaissance internationale de l’ESS. Ce texte, qui n’a pas de valeur normative et encore moins contraignante, va néanmoins ouvrir la voie vers sa promotion et son développement au sein de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), et plus généralement du système des Nations Unies, mettant en lumière le potentiel de transformation sociale, économique et environnementale de l’ESS.

Promouvoir l’ESS en Afrique

La première Conférence panafricaine sur l’ESS s’est tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire) les 5 et 6 mai. Organisée conjointement par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) avec la participation de la Commission de l’Union Africaine (CUA), la conférence a réuni des représentants gouvernementaux, d’organisations de travailleurs et d’employeurs, de réseaux continentaux africains de l’ESS.

Sortie du rapport du Bureau International du Travail sur « Le travail décent et l’économie sociale et solidaire (ESS) »

Le rapport constituera la base, avec un ensemble de points de discussion, pour le débat au sein de la commission du travail décent et de l’ESS lors de la discussion générale de la 110 e Conférence internationale du Travail.

La Tunisie a enfin sa loi ESS

Élaborée dans le cadre d’un processus qui a duré plusieurs années et bénéficié du soutien de l’Organisation internationale du travail (OIT), une loi ESS a été  adoptée par le Parlement tunisien juste avant l’été. Elle vise à créer un environnement propice à « un nouveau modèle économique viable, équitable et inclusif centré sur l’humain », et son adoption est le résultat d’une longue série de consultations tripartites (gouvernement, organisations de travailleurs et d’employeurs) associant également la société civile.