Henri Desroche

Pour une économie sociale, solidaire… et écologique

Ce premier numéro du deuxième centenaire de la Revue internationale de l’économie sociale, Recma s’ouvre sur une actualité particulièrement riche. De nombreuses manifestations d’ampleurs nationale et internationale se sont tenues en association avec la Recma à Bordeaux, Marseille, Toulouse, Grenoble, Lyon, Nanterre, Paris, Reims, Lille, à l’initiative d’universités et de centres de recherche et en partenariat avec de nombreuses fédérations coopératives, associatives et d’économie sociale et solidaire.

Colloque de l’AES à Toulouse : « l’économie sociale est-elle une théorie des limites ? »

Le colloque annuel de l’Association d’économie sociale (AES) s’est tenu à l’université de Toulouse Jean Jaurès le 9 et 10 septembre 2021, à l’initiative du master La Nouvelle Economie Sociale (NES). Avec pour thème « L’économie sociale est-elle une théorie des limites ? », l’événement a suscité une quarantaine de communications.

A Grenoble, un mois d’événements et une exposition dédiés à la Recma

Pour le centenaire de la Recma, Sciences Po Grenoble, son centre de documentation et sa chaire ESS ont réalisé une exposition sur le thème de l’économie sociale et solidaire. Celle-ci a mis en valeur des numéros anciens de la Recma, des éditions originales permettant de découvrir les contributions des inspirateurs ou fondateurs - Charles Gide, René Gaumont, Henri Desroche ou encore Claude Vienney.

Un numéro singulier à plus d’un titre

Ce numéro 362 est singulier à plusieurs titres. Il est dédié à l’économie sociale et solidaire en Afrique. Les articles du dossier coordonné par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez sont signés par des universitaires et des praticiens de l’ESS africains. Ils marquent ainsi à la fois la trop rare expression des acteurs de l’ESS africaine et l’ouverture de la Recma à ce continent. Patricia et François présentent ci-dessous ce dossier, aussi n’y reviendrai-je pas dans cet éditorial.

La 6 e édition de l’Université coopérative portative travaille sur l’intercoopération et célèbre la Recma

Inspiré par l’Université coopérative internationale (UCI) d’Henri Desroche, créée lors des indépendances des pays du Sud dans les années 1960, ainsi que par le Théâtre national populaire de Jean Vilar, qui a permis à un large public de rencontrer le théâtre sans transiger sur l’exigence de qualité, Yves Cariou a imaginé l’Université coopérative portative (UCP), il y a neuf ans, comme un projet d’éducation populaire et d’émancipation.

Centenaire, scientifique et engagée

Dans la lettre aux lecteurs qu’il a rédigée le 1 er septembre 1921 et qui ouvre le premier numéro de notre revue, le petit groupe qui crée la Rec, qui allait devenir la Recma, se présente ainsi : « Les uns coopérateurs militants, les autres professeurs, unissant parfois ces deux qualités, nous avions librement formé dès avant la guerre un petit groupe d’amis qu’unissaient les mêmes tendances démocratiques et de communes habitudes scientifiques.

Le quadrilatère de Desroche appliqué à l’entreprise d’ESS : nouvel exercice de géométrie coopérative

Le quadrilatère de Desroche, avec ses quatre angles symbolisant les populations de managers, de l’administration (conseil d’administration), des employés et des sociétaires, a été formalisé en 1976 pour expliciter le fonctionnement spécifique de la coopérative et sa dynamique interne. Cet article montre comment ces catégories de population mais aussi les projets et les fonctions internes peuvent concourir à l’équilibre démocratique d’une structure. En prenant appui sur des observations réalisées au sein d’une soixantaine de coopératives et d’associations loi 1901, l’auteur propose une lecture des dysfonctionnements de l’entreprise d’économie sociale et solidaire contemporaine, en présentant les quadrilatères pathologiques que l’on retrouve parfois dans certaines associations, Scop, CAE ou Scic, mais aussi les voies pour retrouver le quadrilatère d’origine et son équilibre.

Numéro de revue: 
360
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Yves Cariou

100 ans

À la fin de cette année 2021, la Recma aura 100 ans.
La Recma a été fondée par Charles Gide et Bernard Lavergne. La notoriété de Charles Gide dans le monde universitaire permet de réunir la signature de 200 intellectuels à la sortie du premier numéro, dans lequel Gide publie pourtant un article très virulent – « un texte pamphlétaire », dit André Chomel 1 – expliquant « pourquoi les économistes n’aiment pas la coopération ».