Lionel Prouteau

Encourager la philanthropie à la française ?

En filigrane de ces échanges, c’est la question de la « philanthropie à la française » qui a été abordée. En France, comme l’a rappelé Gabriel Attal, « l’État participe au mécénat et à la philanthropie par la fiscalité incitatrice qui y est associée, ce qui diminue ses recettes ». De là à souhaiter que les entreprises prennent le relais des pouvoirs publics et des subventions, la pente est dangereuse.

La transformation du paysage associatif français

En mai 2019, paraîtra Le Paysage associatif français. Mesures et évolutions, de Viviane Tchernonog et Lionel Prouteau (Dalloz/Juris Associations). C’est la troisième édition d’une enquête dirigée tous les six ans par Viviane Tchernonog, chercheuse au CNRS, rattachée au Centre d’économie de la Sorbonne (Paris-1), également membre de l’Addes (Association pour le développement des données sur l’économie sociale). En attendant un article de fonds à paraître dans la Recma, voici six chiffres clés (de 2017) extraits de l’étude :