Thierry Beaudet

Lire François Espagne

En tête de cet éditorial, je salue la mémoire de François Espagne qui nous a quitté le 30 novembre 2019. L’ancien secrétaire général de la Confédération générale des sociétés coopératives ouvrières de production (CG Scop) était l’un des meilleurs spécialistes de la coopération de production, qu’il a analysée sous les angles historique, juridique et doctrinal.

La mutualité fait entendre sa voix

Acteur historique de la protection sociale des travailleurs, la mutualité est longtemps restée discrète, limitant ses opérations de communication aux sociétaires. Ce temps est révolu. Faisant suite à la campagne de communication qui, en 2018, soulignait auprès du grand public les spécificités des « vraies mutuelles », celle lancée en 2019 par la Mutualité française vise à valoriser le rôle majeur des mutuelles dans la démocratisation de l’accès aux soins.

L’Institut Montparnasse organise une rencontre pour « faire société » autour des mutuelles et présente ses nouvelles orientations

Le 18 juin, l’Institut Montparnasse, spécialisé dans la recherche et la formation au service du mouvement mutualiste, organisait un débat autour du thème « faire ou refaire société » avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Thierry Beaudet, président de la Mutualité française. Cette conférence, animée par le magazine Alternatives économiques, visait deux objectifs.

Le 42 e congrès de la Mutualité française

Près de 2 000 responsables et militants mutualistes ont assisté au 42 e congrès national de la Mutualité française, qui a eu lieu en juin dernier à Montpellier sur le thème « Protection sociale : la mutation. Les mutuelles proposent et agissent ». Depuis le premier congrès national des sociétés de secours mutuels, organisé à Lyon en septembre 1883, ces rencontres se tiennent tous les trois ans.

Les mutuelles de santé dans l’expectative

Le résultat de l’élection présidentielle était très attendu par la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) qui, avant le second tour, avait appelé officiellement à faire barrage au Front national. Dès lors, à quoi les mutuelles de santé doivent-elles s’attendre au long de ce quinquennat ? Comme tous les autres candidats, Emmanuel Macron a promis de prendre des mesures propres à améliorer la couverture santé des Français.

Le bilan mutualiste des mesures prises sous le quinquennat

De plus en plus soumis à la double pression de la concurrence du marché et des contraintes règlementaires qui lui sont imposées par l’Etat ou par l’Union européenne, le monde mutualiste a vu ses marges de manœuvre se rétrécir considérablement depuis une vingtaine d’années. Si la dynamique concentrationnaire à l’œuvre depuis une quinzaine d’années se justifie par des arguments économiques (réserves prudentielles), elle n’en traduit pas moins une perte d’autonomie des mutuelles.

Passage de témoin à la présidence de la Mutualité française

Etienne Caniard, président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) depuis 2010, a cédé la place à Thierry Beaudet, élu pour un mandat de cinq ans par l’assemblée générale du 23 juin 2016.
Seul candidat en lice, celui-ci a recueilli 86,93 % des suffrages. Thierry Beaudet est président du groupe MGEN depuis 2009 et président-­cofondateur de l’union mutualiste de groupe (UMG) Istya, créée en 2011, en rapprochement avec d’autres mutuelles de la fonction publique.