Patricia Toucas-Truyen

Séminaire sur l’histoire de l’ESS au Cedias-Musée social

Dans la continuité du colloque international sur l’histoire de l’ESS qui s’est tenu en 2020, les historiens Olivier Chaïbi, Timothée Duverger et Patricia Toucas-Truyen ont organisé avec le Cedias-Musée social un séminaire visant à faire un état des lieux de la recherche et de l’histoire de l’économie sociale en Europe. Cette présentation rend compte des trois premières séances sur la Belgique, le Canada et la Grande-Bretagne.

Un numéro singulier à plus d’un titre

Ce numéro 362 est singulier à plusieurs titres. Il est dédié à l’économie sociale et solidaire en Afrique. Les articles du dossier coordonné par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez sont signés par des universitaires et des praticiens de l’ESS africains. Ils marquent ainsi à la fois la trop rare expression des acteurs de l’ESS africaine et l’ouverture de la Recma à ce continent. Patricia et François présentent ci-dessous ce dossier, aussi n’y reviendrai-je pas dans cet éditorial.

Comprendre la dynamique territoriale de l’ESS à Grenoble (et ailleurs) : une conférence de la Recma et du RTES

Quelles dynamiques à l’œuvre localement expliquent les évolutions de l’économie sociale et solidaire à Grenoble, depuis la fin du XIX e siècle jusqu’à aujourd’hui ? La conférence du 27 mai 2021 – « Transformations territoriales de l’ESS : spécificités grenobloises et dynamiques nationales » – organisée par la Recma en partenariat avec le Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES) avait pour objectif, à partir d’une analyse socio-historique, d’éclairer les ressorts des transformations territoriales de l’ESS.

Au Cédias-Musée social, un colloque sur l’histoire de l’ESS

Les 7 et 8 février 2020, le Cedias-Musée social (Paris) organisait un colloque intitulé « Dynamiques, méthodes et perspectives pour l’histoire de l’ESS », avec le soutien de la Comue Paris-Lumières, du CHS (Centre d’histoire sociale des mondes contemporains), du GRHIS (Groupe de recherche d’histoire de l’Université de Rouen), du CHRS-Uqam (Centre d’histoire des régulations sociales de l’Université du Québec à Montréal), de l’Addes (Association pour le développement des données sur l’économie sociale) et du Ciriec (Centre international de recherches et d’informat

Le temps des transitions

Le dossier sur l’ESS au Maghreb publié dans ce numéro coordonné et présenté par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez illustre un processus de transition démocratique qui déborde l’ESS maghrébine mais auquel celle-ci contribue. Et sans doute n’est-ce pas un hasard si les articles de ce dossier sont signés par huit femmes pour quatre hommes.

La longue marche vers la création d’un compte satellite de l’ESS connait une avancée majeure

Un compte satellite constitue un cadre de présentation des données statistiques d’un domaine particulier de l’économie au sein de la comptabilité nationale. L’éducation, la protection sociale, la santé, l’environnement, le logement, les transports, etc. bénéficient d’un compte satellite en France.

Appel à textes : « L’économie sociale et solidaire au Maghreb »

Créée en 1921 à l’initiative de Charles Gide, la Recma, Revue internationale de l’économie sociale, est une revue trimestrielle interdisciplinaire dotée d’un comité de lecture. Elle est la plus importante revue francophone d’économie sociale et une des toutes premières mondiale, lue dans plus de vingt pays. Son directeur est Jean-Claude Detilleux ; son rédacteur en chef est Jean-François Draperi.

La Recma s’est fait l’écho du dynamisme des pratiques d’économie sociale et solidaire dans les pays du Maghreb au travers de plusieurs articles (M. Jaad et E. Erraoui, « Tissu associatif et cohésion sociale au Maroc : le cas de la province de Taroudant », Recma n° 333, 2014 ; M.-A. Zoreli, « La régulation solidaire en Kabylie : l’exemple du village de Tifilkout », Recma n° 339, 2015 ; A. Roumane, « Structures coopératives et valorisation économique de la biodiversité : cas de la filière d’huile d’argan au Maroc », Recma n° 345, 2017 ; F. Elachab, « L’économie sociale en Tunisie », à paraître dans la Recma en juillet 2018.) et souhaite poursuivre cette présentation et réflexion au travers d’un dossier. Depuis les « Printemps arabes », on assiste en effet à un renouvellement important des pratiques en matière d’économie sociale. En témoignent l’essor des associations dans des pays comme le Maroc ou la Tunisie (Ipemed, 2013), les mises en réseau nationales ou sous-régionales (Maghreb-ESS) ou encore l’attention renouvelée des politiques publiques (débats sur la loi relative à l’ESS en Tunisie en 2016).

Année de publication: 
2018