Maryline Filippi

Conférence : « Actionnariat salarié : quel rôle pour la SAP0, deux ans après la loi Pacte ? »

La société anonyme à participation ouvrière (SAPO) est un type particulier de société anonyme où coexistent deux types d'actions : des actions de capital "classiques" et des "actions de travail". Ces dernières ne sont pas attribuées aux salariés eux-mêmes mais à la collectivité des salariés via une société coopérative de main-d'œuvre.

Le consommateur, clé de voûte d’un nouvel ordre économique et politique

Une introduction au texte de Bernard Lavergne, 1936, « La rénovation des sciences sociales et de l’ordre économique par l’idée du consommateur », REC n°58 (1), p. 97-120.


Bernard Lavergne (1884-1975) est l’une des chevilles ouvrières du mouvement coopératif français au XX e siècle, et plus encore de la Revue des études coopératives (REC). Des années 1910 aux années 1960, on le retrouve dans toutes les grandes initiatives. Économiste, agrégé en droit, il fut professeur dans plusieurs universités
avant d’intégrer la chaire de coopération à l’université de Paris après la Deuxième Guerre mondiale. Il fut l’un des fondateurs de la REC et la dirigea jusqu’en 1960, soit pendant plus d’un tiers de son existence.

Numéro de revue: 
361
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Maryline Filippi, David Hiez

L’Entreprise de l’ESS et la loi Pacte font la rentrée des « Dialogues de la Recma »

La rentrée des « Dialogues de la Recma » s’est déroulée à la Confédération générale des Scop après la parution du n° 353 (juillet 2019), consacré à l’entreprise de l’ESS. « On s’attendait à ce que l’entreprise de l’ESS soit au cœur des réflexions en cours sur l’entreprise et la loi Pacte, ce n’est pas le cas. Pourquoi cette absence et pourquoi deux lois distinctes pour parler d’une entreprise responsable, avec d’un côté la loi ESS de 2014 qui consacre l’ESS et son modèle d’entreprise, et de l’autre la loi Pacte de 2019 ?