ESS: bilan de l'emploi en 2011, par Recherches & Solidarités

L’économie sociale, entendue sous le seul angle juridique, représente en 2011 : 200 000 établissements, 2 350 000 salariés, et une masse salariale de 51,6 milliards d’euros, dont 14% relèvent du régime agricole. Avec 2,35 millions de salariés, l’économie sociale (associations, coopératives, mutuelles et fondations) a représenté un emploi privé sur huit en 2011. Cet ensemble est principalement porté par le secteur associatif (83% des établissements et 77% des emplois). L’année 2011 marque un coup d’arrêt à la croissance continue de l’emploi dans l’économie sociale.

En 2010, il enregistrait encore une progression de 2% quand le secteur privé affichait un repli de 0,7%. Il est tout juste parvenu à se maintenir en 2011 (+ 0,1%), au moment où le secteur privé enregistre une hausse de 1,1%. Cette stagnation est liée à un recul de l’emploi dans les associations (- 0 ,5%), recul attendu à la lecture des suivis conjoncturels à partir du 4 ème trimestre 2010. Inversement, la situation s’est améliorée dans les coopératives et les mutuelles. Les fondations poursuivent quant à elles, leur progression (+4,4%).

La part qu’occupe l’emploi de l’économie sociale au sein de l’emploi privé est ainsi passée de 12,2% en 2009 à 12,5% en 2010 et fléchit légèrement à 12,4%, en 2011. Autour de cette moyenne nationale, Limousin, PoitouCharentes et Basse-Normandie dépassent 16% et l’Ile-de-France est à 8,5%. Ce ratio dépend tout autant du dynamisme de l’économie sociale que du dynamisme – ou de l’atonie - du secteur économique en général, dans chacune des régions.

Dans un contexte national 2011 plus favorable pour l’ensemble du secteur privé que pour l’économie sociale dans son ensemble, il n’a légèrement progressé que dans une région, la Haute-Normandie

Lire l'étude de Recherches et Solidarités