Bulgarie : un plan de développement de l’économie sociale en 2014

A l’instar de nombreux pays de l’est de l’Europe, la Bulgarie renouvelle son intérêt pour l’existence d’un tiers secteur économique. Le gouvernement bulgare doit adopter début 2014 un plan de développement de l’économie sociale incluant des mesures concernant la sensibilisation, l’éducation et la recherche, ainsi que la formation des parties prenantes. Pour l’heure, sur les territoires, les ONG ont été incitées à développer des activités économiques en lien avec leurs projets. Les municipalités sont elles aussi souvent à l’initiative d’entreprises sociales qui revêtent, dès lors une forme d’entreprise municipale. 

Actuellement, une quarantaine d’entreprises sociales sont répertoriées en Bulgarie sur les secteurs de l’environnement (propreté, espaces verts), la restauration (sociale ou d’insertion), l’artisanat (d’insertion) et les services sociaux. Les municipalités, seul échelon territorial doté d’une autonomie budgétaire à côté de l’Etat central, sont appelées à la rescousse pour soutenir ce développement d’activités économiques d’utilité sociale. Très couramment, les entreprises sociales sont des organisations non-lucratives issues d’un partenariat entre une municipalité et une ONG ce qui en fait une organisation para-publique. Elles sont encadrées par la loi sur les organisations non lucratives votée en 2000 qui offre la possibilité de mener une activité économique s’il s’agit d’« une activité complémentaire, liée à l’objet de la principale activité, utilisant les revenus issus de l’activité économique pour l’objet fixé par l’organisation et interdisant la redistribution des profits. C’est la différence fondamentale avec les entités commerciales », énonce Teodora Todorova.

Le début de l’année 2014 sera marqué par l’adoption du plan de développement de l’économie sociale qui devrait soutenir largement l’action de terrain des municipalités. Teodora Todorova se réjouit par ailleurs de la mise en place concomitante d’un « groupe de travail permanent sur l’économie sociale et l’entrepreneuriat social au sein du Ministère du travail et des politiques sociales », un signe fort que « le gouvernement soutient l’économie sociale en Bulgarie. »

L'intégralité de l'article de Philippe Chibani Jacquot