Base doc

L’apport des associations au bien-être des Français dans les territoires

Réalisée en janvier 2020 à la demande du Mouvement associatif, l’étude de l’Ifop intitulée « Le bien-être territorial. Vivre sa citoyenneté sur son territoire », portant sur un échantillon représentatif de la population française, révèle l’importance de la vie associative dans le sentiment de bien-être des habitants des territoires. Ainsi, ces derniers se disent plus heureux dans leurs localités grâce au tissu associatif et au bon ancrage territorial des associations. Cette reconnaissance de l’apport des associations est quasi unanime puisque :

Sonder et anticiper les conséquences de l’épidémie

« Quelles sont les conséquences de l’épidémie de covid-19 sur l’activité de votre association ? De quels soutiens et accompagnements avez-vous besoin pour faire face ? » : c’est en ces termes et au travers d’une vingtaine de questions que le Mouvement associatif, avec l’appui du réseau d’experts Recherches et

70% des associations (hors sanitaire et social) ont dû suspendre leurs activités

Cette enquête du Mouvement associatif auprès des associations a récolté en dix jours près de 12 000 réponses. Après échantillonnage de représentativité, plusieurs tendances se dégageaient à la date du 26 mars :
• 70% des associations ont dû suspendre leurs activités habituelles, hors cas des associations mobilisées sur les activités de première nécessité. En creux, on retiendra que seules 17% de l’ensemble des associations échappent à la difficulté liée au report ou à l’annulation des événements.

Le dilemme des associations caritatives face au covid-19

Suivre les consignes de confinement ou être sur le terrain (sans masque) pour aider les plus fragiles ? Pour les associations qui interviennent auprès de ceux qui vivent dans la rue, le confinement a soulevé des difficultés majeures : tout d’abord, les bénévoles sont souvent des personnes retraitées elles-mêmes fragiles face au virus.

Un tiers-secteur malmené par l’Union européenne ?

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) a produit une étude sous la direction de Philippe Eynaud, Elisabetta Buccolo et Laurent  Gardin, intitulée « Les modèles socio-économiques du tiers-secteur en Europe : approches analytiques, contraintes et évolutions ».

La France bien placée dans le top 300 mondial des coopératives

Le World Cooperative Monitor (Observatoire mondial des coopératives) a publié fin janvier son 8 e rapport, fruit d’une collaboration entre l’ACI et Euricse (European Research Institute on Cooperative and Social Enterprise). Fondé sur les données financières de 2017, ce rapport a vocation à présenter les 300 coopératives et mutuelles ayant le chiffre d’affaires le plus élevé au niveau international.

La Coopération agricole... tout simplement

Coop de France, structure fédératrice de la coopération agricole, a changé d’appellation. Sa nouvelle identité – la Coopération agricole – est désormais on ne peut plus claire. Surtout, elle ne pourra plus être confondue avec Coop FR, organisation représentative de l’ensemble des coopératives françaises.

De nouvelles ressources documentaires numériques sur l’histoire coopérative

La fondation Maison de Salins est une fondation d’entreprise d’intérêt général, composée de 34 entités du groupe Crédit agricole.
Installée dans une maison qui a vu naître la première caisse du Crédit agricole mutuel du Jura, elle vise à promouvoir la connaissance de l’histoire du mouvement coopératif, tous secteurs d’activité confondus. Elle accueille dans ses locaux une collection permanente et des événements divers en lien avec le coopérativisme, dont la région fut un foyer important au tournant du XX e siècle.

Un LabCom associant savoir académique et savoir-faire coopératif

Les LabComs sont des laboratoires communs issus de partenariats entre des organismes de recherche publique et des PME ou ETI, parmi lesquelles des coopératives. La grande majorité des projets certifiés par l’Agence nationale de la recherche (ANR) portent sur des thématiques liées à l’énergie, aux sciences de la vie, au numérique et aux mathématiques.