Le nouveau Conseil Supérieur de la Coopération officialisé

Toute la Recma

  • 2010
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

Le nouveau Conseil Supérieur de la Coopération (CSC) est officiel depuis sa réunion d’installation du 5 octobre 2015, en présence de Martine Pinville, secrétaire d'État chargée de l'Economie sociale et solidaire, auprès du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.

Dans son discours d’introduction, Martine Pinville a fait le point sur les dossiers relatifs à la coopération et la mise en oeuvre de la loi ESS, pour laquelle la quasi totalité des décrets d’application ont été adoptés. La Ministre s’est montrée particulièrement sensible aux sujets liés à la fiscalité et à l’accès pour les coopératives, à égalité avec les autres entreprises, à l’ensemble des mesures et programmes en faveur des entreprises, parmi lesquels le CICE ou la mesure de sur-amortissement inscrite dans la loi Macron.

Lire la suite sur le site de Coop FR.