Le CEGES présente 6 priorités d’action au Gouvernement en matière d’ESS

Reçu en délégation par Benoît Hamon, ministre délégué en charge de l’économie sociale et solidaire le 2 juin dernier, le CEGES se félicite de la création de ce ministère rattaché au ministère de l’économie, des finances et du commerce extérieur et se réjouit d’un premier entretien constructif et à l’écoute, qui inaugure un dialogue régulier entre le ministre et les différents acteurs du secteur. Lors de cet échange, le CEGES a présenté 6 priorités d’actions* issues de son manifeste de 12 propositions pour une économie démocratique*.

Des principaux engagements du Gouvernement en faveur de l’ESS, le CEGES retient les points convergents avec ses priorités : l’élaboration de la loi de programmation, la création d’une banque publique d’investissement concrétisée dans des structures régionalisées, l’amélioration des dispositions en matière de marchés publics, celle du fonctionnement du programme d’investissement, la mise en œuvre de réflexions transversales avec les ministères concernés sur les contrats d’avenir, la représentativité des employeurs, un accroissement des moyens administratifs dédiés à l’ESS…

Structure la plus représentative du secteur de l’ESS, impliquée dans différentes instances nationales et européennes, le CEGES veillera avec vigilance à ce que ces priorités affirmées s’inscrivent dans les missions transversales du Gouvernement pour que l’ESS devienne « un exemple de stratégie de croissance recherchée pour la France et l’Europe ».

* voir documents joints