Être citoyen.ne aujourd’hui

« C’est l’association de personnes qui crée la citoyenneté et non l’inverse. » C’est en ces termes que Roger Sue, sociologue, présentait le 31 janvier 2020 à un large auditoire le creuset de citoyenneté que sont les associations loi 1901, éclairant par la même occasion ce qui unit le mouvement associatif à l’ESS :  l’associativité, le principe égalitaire « un membre, une voix ». Ce jour-là, 1 000 acteurs et partenaires de la vie associative étaient présents à la Cité internationale universitaire de Paris pour célébrer les vingt ans du Mouvement associatif (qui fédère et représente 600 000 associations en France) et  réfléchir à la thématique « Être citoyen·ne aujourd’hui ? » sous de multiples facettes : comment est-on,  devient-on, citoyen·ne ? Où se construit la  citoyenneté ? Comment donner corps à une citoyenneté moderne ? Comment les associations contribuent-elles à la citoyenneté ? Une journée d’une grande  densité de réflexions qui, quelques semaines plus tard au moment du confinement et des questions soulevées en matière de lien social et de citoyenneté,  allait montrer l’urgence d’une transition vers l’ESS et son modèle résilient. C’est dans ce contexte post-Covid que vient de paraître le n° 29 de La Vie  associative, le magazine du Mouvement associatif, entièrement consacré à la restitution de ce colloque : https://lemouvementassociatif.org/wp-content/uploads/2021/03/LMA_LVA_29_...