Coopératives laitières: Sodiaal, 5e groupe laitier européen

Toute la Recma

  • 2010
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

2011 a été une année extraordinaire pour la coopérative puisqu'avec la reprise d'Entremont Alliance, elle a  doublé de taille tant au niveau de la production laitière que des activités de transformations. Elle est devenue le 5e groupe laitier européen avec 4 milliards de lait collectés, 4,4 milliards € de chiffres d'affaires et près de 13 000 producteurs. Interview du président François Iches dans la Dépêche 

Comment se porte le marché du lait ?

Il se porte plutôt bien en raison d'une forte demande des pays émergents, Chine, Indonésie, Inde. Il y a aussi un développement en hausse sur les ex-pays de l'Est. Quant aux stocks tant européens que mondiaux, ils sont assez réduits. Cette situation favorable pourrait durer.

Qu'en est-il du prix du lait après la crise de 2009 où il se situait au plus bas ?

Le prix du lait a pris 10 % de plus en 2011 et pour 2012 , on table sur un prix équivalent. On est revenu à un niveau correct. À noter que l'an dernier nous avons contribué à collecter les producteurs « abandonnés » par les Espagnols, cela a permis d'atténuer la crise.

Votre groupe a-t-il des projets en 2012 ?

Il y a des possibilités de partenariats qui se dessinent avec d'autres coopératives. Des rapprochements par métier devraient s'opérer pour une plus grande intelligence. L'année sera surtout occupée par la gestion de l'acquisition d'Entremont.