Cinq ambassadrices pour l’égalité femmes-hommes dans l’ESS

L’égalité professionnelle femmes-hommes au sein des structures de l’ESS a besoin d’un sérieux coup de pouce. Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, propose la lecture d’ESSentiELLES, un livret de conseils destiné à accompagner les coopératives, associations et mutuelles dans leurs réflexions sur le sujet. Si l’ESS emploie 69 % de femmes, elles ne sont que 13 % à être cadres, et seules 45 % sont membres de conseils d’administration ou de bureaux.
Pour mieux mettre en œuvre l’égalité, le document (élaboré en collaboration avec Élisabeth Moreno, ministre en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances) comprend quinze conseils concrets : accompagnement de la vie familiale, recrutement égalitaire,  promotion de la culture de l’égalité dans la politique de ressources humaines, égalité salariale et évolution de carrière... Cinq ambassadrices aideront à la réception de ce plan d’action durant toute l’année 2021 au sein des différentes familles de l’ESS : Caroline Naett, secrétaire générale de Coop Fr ; Frédérique Pfrunder, déléguée générale du Mouvement associatif ; Laurence Lepetit, déléguée générale de France Générosités ; Dominique Joseph, secrétaire générale de la Mutualité française et présidente de MutElles, le réseau des femmes en mutualité ; et Éva Sadoun, coprésidente du mouvement Impact France.
Enfin, on retiendra que ce livret comporte un auto-diagnostic flash pour faire le point sur la situation en répondant à une série de questions : www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2021/bro-a5-ess-elles-210304-web.pdf