Bilan de 10 ans de finance solidaire

Finansol et La Croix publient le baromètre de la finance solidaire. Dans un contexte financier difficile (baisse notamment du CAC 40 de 17 % en 2011), l’épargne solidaire a poursuivi son essor à un rythme soutenu (+ 15,1 %) et affiche, début 2012, un encours de 3,55 milliards d’euros. Les trois familles d’épargne solidaire progressent, avec des taux de croissance homogènes compris entre 11,3 et 18,7 %. En dix ans, les encours d’épargne solidaire ont été multipliés par 12. Sur cette période, la croissance a été particulièrement forte pour l’épargne salariale solidaire.

Les sommes investies dans des activités à forte utilité sociale et/ou environnementale s’élèvent à 897 millions d’euros à la fin de l’année 2011 (+ 31 % par rapport à 2010). En dix ans, le financement solidaire a été multiplié par huit, avec un taux de croissance moyen et régulier de 30 %. Les acteurs historiques tels que Habitat et Humanisme, France Active, l’ADIE, la Nef, Garrigue et la SIDI représentent à eux seuls plus de la moitié des financements réalisés, avec l’appui de nouvelles structures ayant connu récemment un franc succès (Terre de liens, EHD, Babyloan…)

Le montant des dons versés aux associations bénéficiaires d’épargne de partage s’élève à 6,05 millions d’euros pour l’année 2011 (+ 21,6 %). Après deux années de baisse consécutives, il s’agit d’un nouveau record depuis la création de l’épargne de partage. Cette augmentation est liée aux très bons résultats enregistrés par les livrets bancaires (+ 57 % de dons supplémentaires en un an). En dix ans, les épargnants ont permis de verser plus de 41 millions d’euros de dons aux différentes associations.

En dix ans, 82 700 entreprises se sont développées grâce à la finance solidaire, ce qui permet d’estimer à 201 000 le nombre d’emplois ayant été créés ou consolidés sur cette période. Les entreprises soutenues par France Active, l’ADIE et des financeurs régionaux visent à favoriser la création et la pérennisation d’emplois sur leurs territoires et interviennent dans des secteurs variés tels que l’insertion par l’activité économique, le handicap ou le service à la personne.

L’épargne solidaire a permis de loger 33 500 personnes en dix ans, ce qui représente environ 13 400 ménages. Les personnes logées grâce à Habitat et Humanisme, Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL), Habitats Solidaires, Épargne Solidaire pour l’Immobilier Social (ESIS) et la foncière Chênelet ont des ressources fi nancières très limitées et bénéfi cient par conséquent de loyers faibles et plafonnés. L’accès à un logement décent est l’une des clés de leur réinsertion sociale.

La puissance totale des installations d’énergies renouvelables fi nancées grâce à l’épargne solidaire s’élève à 3 600 kilowatts crête en 2011, ce qui correspond à l’énergie consommée par environ mille foyers pendant un an. Les projets de solaire photovoltaïque (centrales, panneaux) et d’éolien sont les principales sources d’énergie bénéfi ciaires des fi nancements de la Nef et d’Énergie Partagée Investissement en 2011.

1000 projets de solidarité internationale soutenus Sur les dix dernières années, les acteurs de la solidarité internationale ont soutenu 1 000 organismes de microcrédit, coopératives agricoles ou petites entreprises dans plus de 70 pays. Ces fi nancements e ectués grâce à l’épargne solidaire collectée par des structures comme la SIDI, Oikocredit, Entrepreneurs du Monde ou la Cofi des Nord-Sud ont permis d’o rir des crédits de faibles montants à des micro-entrepreneurs et de contribuer au développement économique dans les pays du Sud.