Au Liban aussi, l’économie sociale s’organise

(Sans partager le raccourci de Michel Abhervé sur les "gentils libanais et les méchants syriens") voici une information intéressante sur la structuration des réseaux de recherches sur l'ESS au Liban. L’Association Libanaise Pour l'Economie Sociale (ALPES) est une association qui réunit un ensemble d’enseignants-chercheurs rattachés à la Faculté de Sciences économiques de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.  Son objectif principal est de créer un réseau universitaire qui réunit des enseignants, des chercheurs, des penseurs et des étudiants dans les domaines des sciences humaines et sociales, notamment dans le domaine de l’économie, du droit, de la sociologie et de la philosophie. L’association vise ainsi la création d’une plate-forme multidisciplinaire capable de penser les changements institutionnels que connaît aujourd’hui le monde arabe en général et le Liban en particulier.

L'ALPES propose ainsi de sensibiliser les citoyens et les différentes organisations de la société civile aux problèmes de la bonne gouvernance et du processus démocratique. Cette association vise principalement le milieu universitaire et académique mais aura comme objectif principal de participer activement à la société civile en tant que réseau capable d’intervenir dans le débat public et de peser dans la prise de décision.

Objectifs:

 

  • Lancer un Observatoire de la démocratie dans le monde arabe (ODEMA) : Indicateur de la démocratie dans le monde arabe
  • Sensibiliser le citoyen arabe aux problèmes de l'économie, du droit et de la gouvernance et avancer des recommandations pour les décideurs publics
  • Promouvoir une analyse pluridisciplinaire de l’économie libanaise et des changements sociaux dans le monde arabe
  • Publier une revue électronique trilingue (arabe/français/anglais) sur les changements économiques, juridiques et politiques dans le monde arabe afin de mesurer leurs effets sur les performances institutionnelles