AU SOMMAIRE DU NUMERO 364 :

 

CONTRIBUTIONS

CONTRIBUTEURS

NOTES DE LECTURE

AU SOMMAIRE DU NUMERO 362 :

DOSSIER AFRIQUE DE L’OUEST SUBSAHARIENNE

PÉRIMÈTRES ET MESURES DE L’ÉCONOMIE SOCIALE

NOTES DE LECTURE

AU SOMMAIRE DU NUMERO 361 :

Introduction

LA FONDATION : LE FAIT COOPÉRATIF

THÉORIES ET PRATIQUES COOPÉRATIVES

COOPÉRATION ET DÉVELOPPEMENT

DE LA COOPÉRATION À L’ÉCONOMIE SOCIALE

PERSPECTIVES

Lors de la 110 e Conférence de l’Organisation internationale du Travail, l’adoption d’une définition universelle de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) marque un tournant majeur pour la reconnaissance de ce modèle économique particulier. Suivi par l’OCDE, et bientôt sans doute par l’ONU, l’ESS sort des marges du modèle capitaliste pour s’affirmer comme une alternative pertinente afin de relever les défis des transitions.
Cette reconnaissance marque un tournant majeur. D’une part, elle cherche à fédérer un ensemble diversifié d’entreprises et d’organisations au-delà des seules dispositions légales et des mesures statistiques. D’autre part, elle propose de mettre en avant des valeurs et principes comme guide pour l’action au service d’un travail décent, des individus, des communautés et de la planète. Ce  numéro 365 revient ainsi sur cette ambition tout en complétant l’approche à travers différents travaux de recherche.

Revenons sur la mise en perspective de la dimension historique de la reconnaissance par l’OIT. L’internationalisation de l’ESS s’éloigne des approches strictement statutaires qui avaient d’abord été retenues. En 2003, l’Union européenne adoptait un règlement pour permettre la création de sociétés coopératives européennes, comme  pendant à la société européenne. Le résultat n’a pas été au rendez vous et on compte encore aujourd’hui moins de 100 SCE. L’organisation pour l’harmonisation africaine du droit des affaires (OHADA) a été plus loin dans la même voie puisqu’elle a adopté en 2010 une réglementation commune pour les coopératives se substituant à la législation de ses 17 États membres. Une autre trajectoire se développait en parallèle.
Les rencontres internationales se multiplient, bien au-delà des échanges plus que séculaires connus du mouvement coopératif. Depuis une vingtaine d’années, plusieurs organisations internationales régionales y ont contribué, notamment l’...

PDF version