Coopération

Le secteur coopératif français en pointe au niveau européen

La nouvelle édition du Panorama des entreprises coopératives confirme le dynamisme économique du secteur en France. Les quelque 22 600 entreprises coopératives recensées à travers le territoire affichent un chiffre d’affaires global de 329,7 milliards d’euros, dont 156 milliards réalisés par les coopératives de commerçants, et elles emploient 1,3 million de salariés, soit 5 % de l’emploi salarié en France.

La Coopération Agricole s’engage à améliorer sa gouvernance

La Coopération Agricole a mandaté en février dernier auprès de 1 152 agriculteurs membres de coopératives pour mesurer le taux de satisfaction des coopérateurs-associés. Il en résulte que 72 % des personnes interrogées se déclarent « personnellement attachées au système coopératif » et 79 % « recommanderaient à un jeune agriculteur de rejoindre une coopérative ». Les plus satisfaits des orientations de leur coopérative sont ceux qui ont pris le temps de participer aux assemblées générales ; or ils ne sont que 40 %.

S’instruire sur la coopération agricole

C’est ce que propose ce MOOC (formation en ligne gratuite sur la plateforme FUNMOOC) des coopératives agricoles et agroalimentaires, qui s’organise autour de quatre thématiques : principes et fonctionnement des coopératives, genèse et développement, gouvernance et métiers.
La 7 e édition, lancée le 21 mars, se déroule sur six semaines à raison de 1h à 2h par semaine. Pour s’inscrire : MOOC sur la Coopération Agricole (fun-mooc.fr)

Coop Fr accompagne la connaissance du mouvement coopératif

Trois initiatives visant à informer sur la pratique coopérative ont été lancées par Coop Fr au cours des derniers mois :
• Un podcast sur la reconnaissance des spécificités du modèle coopératif, pour échanger avec les acteurs de l’entreprise coopérative et de la coopération. Trois entretiens avec Caroline Naett, secrétaire générale de Coop Fr, apportent un éclairage sur l’histoire du mouvement coopératif, l’impact des entreprises coopératives françaises, les enjeux du monde coopératif d’hier et d’aujourd’hui.

La CGSCOP s’invite dans la campagne présidentielle…

La Confédération générale des Scop, qui a tenu son congrès les 17-18 mars derniers à Rennes, a interpellé les candidats à l’élection présidentielle sur la proposition de « transformer l’économie en garantissant la relocalisation de la production et de l’emploi ». Le plaidoyer peut être consulté sur le site https://www.les-scop.coop:
Présentant les Scop et les Scic comme « un modèle de citoyenneté économique », plébiscité par 77 % des salariés, le plaidoyer s’articule autour de quatre axes :

L’enjeu de l’identité coopérative à l’heure où la mondialisation est bousculée

En se caractérisant dès l’origine par des principes de fonctionnement spécifiques, les coopératives ont parmi les entreprises, une identité marquée. Grace à cela le mouvement coopératif a bénéficié d’une position privilégiée dans la « fabrication de l’opinion publique » au sein des organisations internationales. Cet avantage s’est maintenu pendant toute la période d’équilibre des blocs. Avec la fin de cette époque et le triomphe du libéralisme financier, les multinationales ont pris une place déterminante sur le terrain de l’opinion publique internationale. Au moment où la globalisation est bousculée, il semble nécessaire d’envisager une nouvelle affirmation de l’identité coopérative. Encore faut-il que le mouvement coopératif identifie les enjeux et procède à cet aggiornamento en recourant à un débat démocratique permettant l’expression des coopérateurs.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jean-Louis Bancel

Économie sociale, réflexions et perspectives

Au cours des trois dernières décennies, les coopératives ont découvert de nouveaux domaines d’activité, en particulier les services d’aide sociale et d’intérêt communautaire, et ont innové en matière de gouvernance, passant d’une structure monopartite à une structure à plusieurs parties prenantes. De plus en plus, elles ne servent pas un seul type de membre mais plusieurs, y compris les besoins des non-membres. Ces changements sont tous corrélés et doivent encore être bien compris. Comme cela s’est produit dans le passé, un dialogue entre chercheurs et praticiens est important pour accompagner cette évolution.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Carlos Borzaga

Communs et Coopératives. Tensions, complémentarités, convergences

Les coopératives et autres entreprises de l’ESS, définies comme outils d’innovation sociale, sont bousculées. Certains considèrent que, victimes de leurs succès économiques, l’accroissement de leur taille les rend moins à l’écoute de leurs membres, et donc moins à même de satisfaire leurs besoins. La question de la démutualisation souligne la perte de contrôle par les membres propriétaires et une dilution des coopératives dans les autres formes classiques d’entreprise.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Benjamin Coriat