Agenda de la recherche

Première édition du Prix de la recherche coopérative

Face à la pensée unique qui ignore l’alternative offerte aux entreprises par le statut coopératif, le Crédit mutuel a institué cette année un Prix de la recherche coopérative pour stimuler et récompenser les travaux universitaires de niveau master portant sur ce statut. Comme le soulignait le président Pflimlin lors de la cérémonie, intimiste mais animée, organisée à la confédération le 21 décembre 2009 pour la remise des prix de la première édition, cette forme d’organisation a démontré sa forte capacité de résilience lors de la crise financière.

Colloque ACI à Lyon les 2-4 septembre 2010 : "contributions des coopératives à une économie plurielle"

La chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) de Rhône-Alpes, l’université de Lyon II et le comité de recherche de l’Alliance coopérative internationale (ACI) ont organisé un colloque européen les 2, 3 et 4 septembre au coeur de la ville de Lyon. Cette rencontre a réuni environ cent cinquante universitaires provenant de vingt-deux pays d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Amérique. C’est l’un des attraits de ces rencontres du comité de recherche de l’ACI que de réunir des participants de plusieurs continents, d’ouvrir les questionnements à des problématiques multiples et de permettre d’établir des échanges dans la durée.

Séminaire du RIUESS, Marne-la-Vallée, 4-5 février 2010

Après dix ans de colloques du Réseau Inter-Universitaire de l’Économie Sociale et Solidaire et de multiples manifestations scientifiques, de nombreux thèmes ont été abordés et ont permis d'approfondir les divers enjeux, domaines et difficultés de l'ESS. En dépit d’une somme de recherches et publications consacrées à l’ESS, il n'existe pas d'accord, même en interne, sur ses contours et ses fondements, ce qui constitue une faiblesse scientifique indéniable vis-à-vis des théories ou analyses classiques. (English below)

Colloque international Gouvernance, Management et Performance des Entreprises de l’ESS. Quelles spécificités? 4-5 nov 2010, Lyon

L'Institut d'administration des entreprises de l'Université de Jean-Moulin Lyon 3  et l’Esdes (Ecole supérieure de commerce et management de l’Université catholique de Lyon) ont proposé les 4 et 5 novembre 2010 un colloque international sur les spécificités de management des entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Prix de la recherche coopérative, jusqu'au 30 novembre

Le Crédit Mutuel récompense en 2009 les meilleurs mémoires de Master 2 (recherche et professionnel) ayant comme sujet d'étude les coopératives.

Nous vous proposons de nous transmettre les mémoires des étudiants ayant obtenu la mention "Bien" avant le 30 novembre 2009.

Un jury universitaire sélectionnera les meilleurs mémoires.

Les lauréats recevront un chèque de :

 2 000 €, pour le premier prix

1 500 €, pour le deuxième prix

1 500 €, pour le troisième prix

« Économie sociale : les frontières se sont-elles déplacées ? » Colloque Addes 9 nov 2010, Paris

L’Association pour le développement de la documentation sur l’économie sociale (Addes) organise son 23e colloque le 9 novembre 2010 (maison de la Chimie, 28 rue Saint Dominique, 75007) sur le thème du périmètre de l’économie sociale. Face aux évolutions internes (développement, internationalisation, création de filiales, innovations…) et aux dynamiques alternatives parallèles (économie solidaire, entrepreneuriat social) ce colloque s’interrogera sur les frontières de l’économie sociale en s’appuyant sur des analyses monographiques ou sur des réflexions conceptuelles.

Colloque international "Management des coopératives et des mutuelles", Paris 8-10 juillet 2010

Du 8 au 10 juillet 2010 se tiendra à Paris le colloque de l'IFSAM («United Nations of the Academies of Management», www.ifsam2010.org). Il sera présidé par Yvon Pesqueux, Bruno Latour fera une intervention en début de la manifestation et la venue de membre du gouvernement français est prévue pour la clôture.

Les IVes rencontres du Ripess : « Une autre économie existe : les innovations de l’économie sociale et solidaire »

Après Lima 97, Québec 2001 et Dakar 2005, c’était au tour de l’Europe d’accueillir les rencontres intercontinentales du RIPESS[1]. Du 22 au 25 Avril Lux’09 a réuni environ 700 participants, dont 100 luxembourgeois, 400 européens, 80 africains, 50 nord-américains, 40 latino-américains, 25 asiatiques et 3 australiens. 55 pays étaient représentés dont 14 de l’Europe, 17 de l’Afrique, 10 de l’Asie et 11 de l’Amérique Latine et Caraïbes. Mais ce sont aussi 160 bénévoles qui ont apportés leur contribution et 20 stands installés dans le village de l’économie solidaire.

IXes rencontres du Riuess à Roanne : « Entreprendre en économie sociale et solidaire : une question politique ? » 17-18 juin 2009 Roanne

Les 17 et 18 juin 2009 se sont tenues à Roanne les IXes rencontres du Réseau interuniversitaire de l’économie sociale et solidaire (Riuess). Dans la ville d’où Henri Desroche est originaire, les participants se sont interrogés sur le thème « Entreprendre en économie sociale et solidaire : une question politique ? ». Autrement dit, alors qu’il est fréquent de parler de banalisation des entreprises de l’ESS, l’ambition du colloque a été de réinterroger le pôle moins économique de l’ESS. Il n’est plus sérieusement contesté que l’ESS ait une dimension économique, mais il reste alors à repérer les caractéristiques de cette activité qui la distinguent de celle des entreprises capitalistes. L’hypothèse qu’a voulu éprouver le réseau était que la finalité politique pouvait être une de ces caractéristiques.

Economie sociale : une recherche patiente (Paris, 11 juin 2009)

L’Addes, Association pour le développement de la documentation en économie sociale, s’est risquée le 11 juin, à l’auditorium de la Macif (Paris), à présenter un « rapport sur l’état d’avancement de la connaissance en économie sociale », tâche délicate s’il en est. Directeur général délégué du Crédit coopératif – soutien historique de l’Addes –, Hugues Sibille a ouvert la réunion en rappelant l’importance pour les professionnels du secteur, même si les rythmes de l’entreprise sont bien différents de ceux des universitaires, de ce lien fort avec la recherche. « A l’heure où l’on parle de la finance patiente », c’est bien le moins. Reste que le décalage est patent si l’on considère les « besoins politiques » de l’ES, dont les représentants aimeraient bien pouvoir, en ces heures de crise du modèle capitaliste, communiquer un état sûr de leurs forces.