Benoit Hamon

"Le choc coopératif" de Benoit Hamon (35e congrès des Scop)

A Marseille, pour le 35e Congrès des Scop, le ministre Benoit Hamon a promis un véritable "choc coopératif" (ou "caresse coopérative"- sic- pour ceux que le "choc de compétitivité" a pu commotionner). En s’adressant à 1200 congressistes salariés-coopérateurs, le ministre a bien évidemment pris soin de cibler les Scop dans ce choc coopératif, mais bien chagrin sera le coopérateur des autres familles qui boudera son plaisir à l’évocation des sept grands « leviers » annoncés.

Entre Scop et multinationale, le combat de salariés savoyards

L’histoire a tout d’une fable sur la mondialisation. Mais, pour le malheur des quarante-deux salariés qui la vivent, elle est bien réelle. Mardi, le tribunal de commerce d’Annecy leur a signifié qu’il approuvait la reprise de leur entreprise, SET, installée en Savoie et spécialisée dans des composants électroniques de pointe, par la multinationale américano-singapourienne KnS. Au détriment d’un projet de société coopérative (Scop) soutenu par l’Etat, qui a fait appel de la décision. Un article de DOMINIQUE ALBERTINI pour Libération du 8/11/12.

Clauses sociales: l'ESS à Bercy montre l’exemple

Benoît Hamon a signé, le 19 octobre, une convention de partenariat avec la Maison de l’emploi de Paris pour développer les clauses sociales d’insertion dans la commande publique. Cette première signature par un ministre d'un partenariat avec une maison de l'emploi engagera la totalité des services centraux des ministères économique et financier dans une politique d'achat public favorisant l'accès à l'emploi des personnes qui en sont le plus éloignées. Les ministères économique et financier consacrent près de deux milliards d’euros aux marchés publics chaque année. Par la signature de cette convention, le gouvernement souhaite créer une forte dynamique d'insertion et d'emploi auprès des entreprises prestataires. Cette dynamique est profitable aux entreprises de l'économie sociale et solidaire du fait de leur présence particulière dans le champ de l'insertion par l'activité économique.

La Mutualité de la fonction publique et l'ESS

La Revue de la mutualité de la fonction publique (MFP) consacre son dossier de septembre à l'économie sociale : "vers de nouvelles politiques publiques?". Au sommaire, une intéressante interview de Benoit Hamon où il réaffirme son refus du "social washing", un article de Michèle Dessenne sur le récent rapport de Marie-Noelle Linemann, et un long entretien avec Jean-François Draperi qui réaffirme, lui aussi, qu'en "l'absence d'une pensée propre,

Forum CEGES avec Benoît Hamon, 6 novembre, Paris

Dans le cadre du mois de l’ESS, le Conseil des entreprises, employeurs et groupements de l'économie sociale organise un débat d’actualité autour du projet de loi sur l’ESS et de la banque publique d’investissement avec Benoît HAMON, Ministre délégué en charge de l’Economie Sociale et Solidaire et de la Consommation le mardi 6 novembre 2012 de 10 heures à 12 heures,

Gestion coopérative, "le Québec est un exemple dont la France doit s'inspirer"

En matière de gestion coopérative, «le Québec est un exemple dont la France doit s'inspirer», a déclaré lundi à Québec le ministre français de l'Économie sociale et solidaire Benoît Hamon, soulignant que les deux parties avaient «la même approche de la biodiversité économique».  Venu dans la province francophone pour participer au sommet international des coopératives, le ministre délégué a soutenu lors d'une conférence de presse: «Ce modèle d'économie, d'entreprises, est une réponse à la crise et un moyen de créer de l'emploi et de l'activité». Il a reconnu que «la réalité du mouvement coopératif n'était pas le même en France et au Québec», tout en estimant que la France pouvait «s'inspirer de beaucoup de choses comme les coopératives d'habitants».

L'ESS en débat au Sénat le 2 octobre, l'intégralité des discussions

Marc Daunis (rapporteur du rapport sénatorial sur la promotion des entreprises coopératives, pilier de l'ESS, le 25 juillet), Jean-Michel Baylet, Marie-Noëlle Lienemann, Aline Archimbaud, Jean Desessard, Michel Magras, Isabelle Pasquet, Martial Bourquin, Christian Bourquin, Christiane Demontès, Yves Chastan ont interpellé le ministre Benoit Hamon qui est revenue sur l'orientation de la loi cadre en préparation, le rôle de la BPI, l'évolution souhaitable du droit coopératif avant de donner rendez-vous aux sénateurs le

Congrès de la CGScop, Marseille, 15-16 novembre 2012, le bilan

Cet événement s'inscrira résolument dans le cadre de l'Année internationale des coopératives, avec une Journée mondiale de la coopération de travail associé, en présence d'experts et de dirigeants de coopératives de travail du monde entier. Le Congrès s'achèvera par un échange franco-brésilien en présence de Benoît Hamon, ministre de l'Économie sociale et solidaire, et de son homologue brésilien, Paul Singer, secrétaire d'État en charge de l'Économie sociale et solidaire.

Le livret de développement durable pour financer l'ESS?

[...] Actuellement, l'ESS ne profite pas des fonds de l'épargne réglementée (livret A et LDD), comme l'a montré le rapport de Pierre Duquesne remis au gouvernement le 20 septembre. [...] Parmi les options proposées, il y a la possibilité à partir du doublement du livret de développement durable (LDD) de consacrer 100 millions d'euros aux fonds propres de ces entreprises et encore 400 millions pour régler leur endettement"