Économie sociale

Le Livret de développement durable et solidaire permet désormais les dons

Depuis sa création, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a changé plusieurs fois de dénomination : Codevi, Livret de développement durable (LDD) puis ajout, fin 2016 (loi Sapin), du dernier terme pour soutenir la finance solidaire. Cependant, le LDDS n’était qu’à moitié solidaire, à travers  le fléchage des fonds vers l’ESS par les banques et la Caisse des dépôts. Il pourra désormais l’être totalement avec l’option de partage des intérêts : après trois ans d’attente, le décret manquant a été publié le 6 décembre 2019.

Les Dialogues de la Recma « Logique d’acteurs et régulation dans le champ de la microfinance marocaine : vers une commercialisation croissante »

23 janvier : « Les Dialogues de la Recma », rencontre avec Asmae Diani autour de son article « Logique d’acteurs et régulation dans le champ de la microfinance marocaine : vers une commercialisation croissante », paru dans le n° 354 (octobre 2019) de la Recma. Confédération nationale du Crédit mutuel, Paris 17e, de 8 h 30 à 10 h 30. Entrée libre sur inscription : admin@recma.org.

Appel à communications pour le colloque « La Fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques »

31 janvier : Date limite de l’appel à communications pour le colloque « La Fabrique de la participation culturelle. Plateformes numériques et enjeux démocratiques », qui se tiendra les 6 et 7 juillet 2020 à EA Dicen-IDF Paris, Cnam, 2, rue Conté, Paris 3 e .

https://collabora.sciencesconf.org

 

La monnaie locale eusko, une démarche stratégique dédiée à la création de valeur publique territoriale

Fin 2018, l’eusko, implanté au Pays basque, est devenu la première monnaie locale européenne. Portée par l’association Euskal Moneta (EM), cette initiative vise à relocaliser l’économie, défendre et promouvoir la langue basque, renforcer les pratiques écologiques et solidaires et raviver le lien social. Au regard de ces ambitions, la capacité de l’eusko à se positionner comme un outil de renouvellement de l’action citoyenne et de l’action publique est questionnée. L’auteure montre comment EM a entraîné des modifications dans les pratiques de gestion de l’action publique territoriale en étant le vecteur d’un questionnement – tant sur les modalités de construction démocratique d’une politique économique localisée que sur les dispositifs au service de cette politique. Ce travail contribue à la construction de connaissances sur le renouvellement de l’action publique et citoyenne à l’initiative d’acteurs privés.

 

Numéro de revue: 
355
Année de publication: 
2020
Auteur(s): 
Fabienne Pinos