Esper

L’Esper fête ses 10 ans et prend un nouvel élan pour développer l’ESS à l’école

En dix ans, L’Esper (Économie sociale partenaire de l’école de la République), association qui regroupe aujourd’hui 43 organisations intervenant dans le champ de l’éducation, a bien grandi. Pour preuve, le nombre croissant d’enseignants et d’élèves qui pilotent ou participent à des actions d’éducation à l’économie sociale et solidaire par une expérimentation de son modèle.

Semaine de l’ESS à l’école : deux éditions cette année

Cette année scolaire 2020-2021 aura accueilli deux éditions de la Semaine de l’ESS à l’école, opération pilotée par L’Esper, l’OCCE et Coop FR pour faire  découvrir l’économie sociale et solidaire aux élèves de la maternelle à l’université. La 4 e édition, celle qui aurait dû se dérouler en mars 2020, s’est  finalement tenue en novembre en raison du confinement, et donc sur la rentrée actuelle.

L’impact éducatif du dispositif « Mon ESS à l’école »

Créé en 2015, le dispositif « Mon ESS à l’école » (encore appelé « Mon entreprise sociale et solidaire à l’école ») a permis la création de 340 entreprises d’ESS par des collégiens et lycéens entre 2016 et l’année scolaire 2019-2020. En l’espace de cinq ans, ce sont 10 000 élèves qui se sont engagés dans des projets permettant de toucher du doigt les principes, métiers et entreprises d’ESS, grâce à l’accompagnement de leurs enseignants par l’Esper (L’Économie sociale partenaire de la République).

L’Esper fête ses 10 ans

20 janvier : L’Esper fête ses 10 ans par un évènement en ligne. Première table ronde de 14h30 à 16h : «10 ans de L’Esper. 10 ans à agir ensemble pour l’Ecole de la République». Seconde table ronde de 16h30 à 18h : «La coopération et l’éducation à l’ESS pour transformer la société ?».

Informations et inscriptions : www.lesper.fr

La Semaine de l’ESS à l’École : bilan 2019

Les dispositifs proposés par l’Esper, l’OCCE et Coop FR aux plus jeunes dans le cadre de la Semaine de l’ESS (25 au 30 mars) connaissent une progression :
– La Semaine de l’ESS à l’école (principalement destinée aux élèves de la maternelle et du primaire), qui avait démarré dans quatre régions il y a trois ans, couvre désormais la quasi-totalité du territoire national, en métropole aussi bien qu’en outre-mer. Deux cents initiatives ont permis à dix mille élèves de

L’éducation, réponse aux défis de l’ESS ?

L’éducation à l’ESS est une question d’une grande complexité. À lui seul, le terme « éducation » a donné naissance à une discipline qui recouvre à la fois un ensemble de théories et de nombreux métiers et pratiques, et il définit des sous-disciplines des sciences humaines : sociologie, psychologie, économie de l’éducation sont autant d’immenses corpus théoriques. En tant qu’objet de recherche, l’ESS n’a pas cette ancienneté. Ignorée durant près de deux siècles, elle n’appartient à aucune discipline.

L’Esper teste des outils pour former les enseignants – et leurs élèves – à l’ESS

Alors que l’association Esper (l’Économie sociale partenaire de l’école de la République, née en 2010), en partenariat avec l’Office central de coopération à l’école (OCCE) et Coop FR, a renouvelé, du 26 au 31 mars, la semaine « Mon ESS à l’école », le groupe de travail « Formation des éducateurs à l’ESS » constitué en son sein avançait dans l’élaboration du matériel pédagogique à destination des enseignants du primaire et du secondaire. Ce groupe mobilise des enseignants, des universitaires et des responsables de l’ESS, et poursuit deux objectifs stratégiques.