politiques publiques

La Ville de Montréal s'engage à promouvoir les bénéfices de l'économie sociale et solidaire à l'international

MONTRÉAL, le 17 févr. 2016  - Le maire de Montréal, M. Denis Coderre et Thierry Jeantet, le président de l'association Forum International des Dirigeants de l'Économie Sociale et Solidaire - Les Rencontres du Mont-Blanc, sont heureux d'annoncer la mise en œuvre d'une première collaboration entre la Ville de Montréal et l'association Forum International des Dirigeants de l'Économie Sociale et Solidaire - Les Rencontres du Mont-Blanc, afin de souligner l'importance de l'économie sociale et solidaire auprès des organisations internationales et gouvernementales. Par le biais de cette collaboration, la Ville s'engage à partager son expérience de collaboration et de co-construction de politiques publiques avec les acteurs d'économie sociale et à faire valoir la multitude de retombées sociales et économiques pour la communauté montréalaise.

L’économie populaire et solidaire en Equateur : vers la matérialisation du principe constitutionnel du bien-vivre ?

L’histoire économique et politique de chaque pays constitue un facteur déterminant du développement de l’économie sociale et solidaire (ESS). En Equateur, où sa version locale, l’économie populaire, a longtemps joué un rôle essentiel dans la subsistance des groupes les plus fragiles, l’Etat a entrepris un processus inédit en intégrant constitutionnellement l’économie populaire et solidaire (EPS) dans la transformation de son modèle économique. Prônant le principe du « bien-vivre » comme une alternative au développement occidental, le pays a fait le choix de promouvoir l’EPS comme l’un des principaux outils pour cristalliser son nouveau projet national. L’Equateur a créé un dispositif fort intéressant pour l’institutionnalisation de l’EPS et mène des actions concrètes qui méritent d’être diffusées afin d’approfondir les réflexions sur la place de l’EPS dans les politiques publiques des pays latino-américains.

Numéro de revue: 
337
Année de publication: 
2015
Auteur(s): 
Diana Sarrade Cobos

Dynamiques de transformation des modèles économiques des structures de l'ESS dans les services à domicile

Le centre d'étude de l'emploi a fait paraître en mai dernier une étude sur le thème : "Dynamiques de transformation des modèles économiques des structures de l'ESS dans les services à domicile", consultable en ligne sur leur site, et dont voici le résumé :

Conférence nationale du 19 mai sur l'économie sociale et solidaire en Tunisie

L'économie sociale et solidaire représente l'une des options stratégiques pour le développement des systèmes économiques et sociaux dans les différents pays. Ce modèle a permis d'atténuer les répercussions négatives de la crise mondiale sur les pays développés et il a également contribué au développement de nombreux pays émergents.

Le rôle des coopératives à la lumière de l’expérience argentine

Cet article présente une réflexion sur le rôle des coopératives à la lumière des expériences qui ont eu lieu en Argentine au cours des deux dernières décennies. Il analyse l’émergence du phénomène des entreprises récupérées lors de la crise, sévère, du début du xxi e siècle, ainsi que diverses stratégies qui, depuis 2003, ont recouru à la formule coopérative dans l’objectif de favoriser l’insertion et de réduire la pauvreté. Enfin, il souligne, d’une part, le rôle des entreprises récupérées à la lumière du mouvement de « protection sociale » et, d’autre part, les difficultés et les contraintes de celles qui ont été créées par des plans gouvernementaux. L’auteure vise à rendre compte du sens et de la légitimité propres à ce type d’organisations face au risque de perte d’autonomie qui peut découler de l’intervention de l’Etat dans ce domaine.
Numéro de revue: 
334
Année de publication: 
2014
Auteur(s): 
Mirta Vuotto

La Corse lance son deuxième plan régional de soutien à l'ESS

En novembre 2014, la collectivité territoriale de Corse lance son deuxième plan régional de soutien à l'économie sociale et solidaire, Cors'Eco-Solidaire 2. Parmi les nouveaux axes que la Région souhaite développer : l'entrepreneuriat coopératif, la mobilité durable et l'innovation sociale.

Etude ETD/GrDF : comment les collectivités peuvent-elles favoriser le développement de l'ESS?

Une étude d'ETD et de GrDF, publiée le 10 juin 2014, met en avant les expériences de collectivités pionnières en matière d'économie sociale et solidaire. L'utilisation des clauses sociales, mais aussi la création de liens entre entreprises classiques et entreprises de l'ESS, font partie des leviers utilisés, tout comme l'intégration de l'ESS dans les politiques économiques de droit commun. Un article d'Emilie Zapalski pour Localtis.

L’économie sociale en Roumanie à l’épreuve des représentations et des faits

 Le concept d’économie sociale (« economia socială ») a depuis peu fait son apparition en Roumanie. Il a d’abord été promu par l’analyse scientifique. Il est aujourd’hui proposé dans des textes législatifs. Cette promotion récente s’inscrit dans une double logique : économique, de mise en conformité des entreprises d’économie sociale et solidaire avec les directives européennes concernant les statuts et les convergences comptables (quatrième directive), et politique, de représentation du secteur dans la vie publique. Au travers de ce concept émergent, le présent article cherche à saisir l’évolution récente des notions associées à l’ES et à comprendre quelles sont les spécificités d’une économie sociale « à la roumaine ». Pour cela, la mobilisation de points de vue d’acteurs quant à l’utilité de la terminologie « economia socială », au sens qu’ils lui donnent et à son impact potentiel renseigne sur le possible devenir du développement du secteur en Roumanie.

Numéro de revue: 
332
Année de publication: 
2014
Auteur(s): 
Emmanuel Bioteau, Pascal Glémain et Alexandru Dragan

Le gouvernement de Bolivie met en oeuvre la loi de 2013 sur les coopératives

En Bolivie, le président Evo Moralès a signé le décret d’application de la loi sur les coopératives promulguée en avril 2013 et se substituant à un décret-loi de 1958. Cette loi s’inscrit dans le cadre de la Constitution politique de l’Etat bolivien, qui reconnaît le coopérativisme comme l’un des acteurs de l’économie plurielle, reposant sur des principes de solidarité, finalité sociale et non lucrative.

Pages