Riuess

100 ans

À la fin de cette année 2021, la Recma aura 100 ans.
La Recma a été fondée par Charles Gide et Bernard Lavergne. La notoriété de Charles Gide dans le monde universitaire permet de réunir la signature de 200 intellectuels à la sortie du premier numéro, dans lequel Gide publie pourtant un article très virulent – « un texte pamphlétaire », dit André Chomel 1 – expliquant « pourquoi les économistes n’aiment pas la coopération ».

L’économie sociale et solidaire, des alternatives au néolibéralisme ?

Il est sans doute plus urgent que jamais de rouvrir le débat sur la capacité de l’économie sociale et solidaire (ESS) à constituer des alternatives à l’économie dominante et au néolibéralisme. De le rouvrir au sein de la société civile dans le sens que lui donne Gramsci et qui renvoie à tous les acteurs produisant dans la superstructure des idées et des représentations participant de la fabrique de la société (1) .

Les réseaux de recherche spécialisés sur l’ESS se rencontrent à Paris, à l’initiative de l’Addes

Les réseaux de recherche en ESS sont aujourd’hui nombreux, tant en France que dans le monde. Certains sont anciens et bien connus, tels le Ciriec, Emes ou le Riuess. D’autres sont plus récents ou plus confidentiels, comme Gestion des entreprises sociales et solidaires (GESS), l’Institut Polanyi ou la Manufacture coopérative.

Au colloque international de l’AFEP-IIPPE, les chercheurs en économie politique mettent l’ESS à l’honneur

Du 2 au 5 juillet dernier s’est tenu le neuvième congrès de l’Association française d’économie politique (Afep) à Sciences Po-Lille, sur le thème « Penser l’économie de demain et le futur de l’économie politique ». L’Afep fêtait ses dix ans de combat en faveur d’une science économique pluraliste et ouverte aux sciences sociales.

75 formations à l’ESS dans les universités françaises !

Le Réseau inter-universitaire de l’ESS (RIUESS), qui regroupe les enseignants et chercheurs travaillant sur l’ESS, a recensé sur son site les formations supérieures à l’ESS disponibles sur l’ensemble du territoire français. On les trouve classées par ville, mentionnant le niveau de formation (19 licences, 39 masters et 17 autres formations), et comportant le nom des responsables ainsi qu’un lien vérifié