crédit mutuel

CJDES : Sensibilisation à l’économie sociale, 12-13 mai 2011, Paris

Le Centre des Jeunes, des Dirigeants et des Acteurs de l’Economie sociale (CJDES) organise les 12 et 13 mai prochains, au siège de la Confédération nationale du Crédit mutuel (75017), un module de sensibilisation à l’économie sociale, dont l’objectif est de mieux faire connaître la réalité de l’économie sociale, ses enjeux et projets actuels. Ce programme s’adresse à toutes les personnes entrants dans le secteur ou appelées à travailler avec les acteurs de l’économie sociale.

Le Crédit Mutuel et la RECMA remettent le 2e Prix de la Recherche Coopérative

Dans un contexte social, économique et écologique incertain, les entreprises coopératives ont des atouts à faire valoir : propriété collective et gouvernance participative selon le principe « 1 personne = 1 voix », solidarité et responsabilité envers la communauté, ancrage dans les territoires et l’économie réelle, stabilité économique, résistance à la crise économique et financière… C’est pourquoi le Crédit Mutuel a organisé pour la deuxième année consécutive le Prix de la recherche coopérative, en partenariat avec la RECMA – revue internationale de l’économie sociale (voir ici les lauréats de la 1ère édition).

2e édition du Prix de la recherche coopérative, jusqu'au 18 octobre 2010

Le Crédit Mutuel, en partenariat avec la Recma, soutient pour la seconde année la recherche universitaire. Vous avez réalisé un Master 2 recherche ou professionnel en 2010 ? Votre sujet de mémoire porte sur les coopératives, en France ou dans le monde ? Vous avez obtenu une mention bien ou très bien ? Candidatez au « Prix de la Recherche Coopérative » avant le 18 octobre 2010 !

Première édition du Prix de la recherche coopérative

Face à la pensée unique qui ignore l’alternative offerte aux entreprises par le statut coopératif, le Crédit mutuel a institué cette année un Prix de la recherche coopérative pour stimuler et récompenser les travaux universitaires de niveau master portant sur ce statut. Comme le soulignait le président Pflimlin lors de la cérémonie, intimiste mais animée, organisée à la confédération le 21 décembre 2009 pour la remise des prix de la première édition, cette forme d’organisation a démontré sa forte capacité de résilience lors de la crise financière.

La mondialisation de l’économie induit-elle un gommage de l’identité mutualiste?

Lorsque l’on évoque la mondialisation, la crainte majeure pour les coopératives et les mutuelles est celle de leur marginalisation, voire de leur disparition. Leur poids économique contredit cette impression. En outre, un siècle et demi d’histoire a modelé une identité mutualiste forte. Certaines vagues de fond, notamment par la voie de la régulation, homogénéisent néanmoins les pratiques. Mais les dangers du gommage des identités proviennent parfois plus de l’interne que de l’externe. Dans un second temps, l’article s’attache à présenter la mondialisation comme une opportunité de revalorisation et de renforcement de l’identité des coopératives et des mutuelles. Ces organisations n’ont jamais autant parlé d’identité que durant ce dernier demi-siècle et sont dans une voie de promotion mutualiste au travers de thématiques telles que celles de la gouvernance ou de la responsabilité sociale de l’entreprise.

Numéro de revue: 
315
Année de publication: 
2010
Fichier attachéTaille
PDF icon 315_090099.pdf41.07 Ko
Auteur(s): 
Olivier Boned

La Concertation : la mutualité gagne du terrain en Afrique

En juin 1998, plusieurs acteurs de la mutualité de santé se réunissent au Sénégal pour définir les stratégies d’appui au mouvement mutualiste naissant sur le continent africain. Autour de la « plateforme d’Abidjan » se crée un réseau de partage d'expériences, de compétences et d'informations sur le développement des mutuelles de santé en Afrique de l’Ouest et du Centre appelé « La Concertation ».

Prix de la recherche coopérative, jusqu'au 30 novembre

Le Crédit Mutuel récompense en 2009 les meilleurs mémoires de Master 2 (recherche et professionnel) ayant comme sujet d'étude les coopératives.

Nous vous proposons de nous transmettre les mémoires des étudiants ayant obtenu la mention "Bien" avant le 30 novembre 2009.

Un jury universitaire sélectionnera les meilleurs mémoires.

Les lauréats recevront un chèque de :

 2 000 €, pour le premier prix

1 500 €, pour le deuxième prix

1 500 €, pour le troisième prix