Crédit agricole

Édition 2018 du Panorama des entreprises coopératives

Tous les deux ans, Coop FR, organisation représentative de la coopération en France, publie un panorama sectoriel des coopératives, qui donne une visibilité à ces acteurs incontournables de la vie économique et  sociale. L’édition 2018 souligne les performances économiques de ces entreprises, dont le chiffre d’affaires cumulé a augmenté de plus de 3 % en quatre ans.

Création de la chaire de recherche "Valorisation des modèles coopératifs et mutualistes" à l'université de Lyon 3

Le Crédit Agricole Centre-Est et l’Université Jean Moulin Lyon 3 viennent d'inaugurer  la chaire de recherche "Valorisation des modèles coopératifs et mutualistes". Le Crédit Agricole Centre-Est s’est engagé dans ce partenariat pour 3 ans et va être – cela a été annoncé - rejoint par le groupe Limagrain. Le partenariat est ouvert à d’autres entreprises coopératives.

Rentabilité modeste pour les banques coopératives en 2013 ?

En 2013, la rentabilité opérationnelle des banques coopératives risque de rester modeste, selon une étude publiée par Fitch en août 2013 et intitulée « French cooperative banks: peer review ». L’agence de notation constate que les groupes bancaires coopératifs français tels que Crédit agricole, groupe BPCE et CM11-CIC mènent une stratégie peu risquée et axée sur les volumes, s’exposant ainsi ai risque de marges faibles. Source : Agefi

Le Crédit agricole prend plus de 5 % du capital de la holding Limagrain

La coopérative auvergnate Limagrain a trouvé un nouvel investisseur. En l'occurrence le Crédit agricole, prêt à y investir 70 millions d'euros. Ce renforcement financier, dévoilé vendredi 28 juin, est destiné à accélérer le développement de son activité de boulangerie industrielle, mais aussi à renforcer ses efforts de recherche dans les semences. Sa filiale Vilmorin, quatrième semencier mondial, a annoncé le même jour avoir obtenu le feu vert de Bruxelles pour sa coentreprise avec l'allemand KWS, créée dans le but de mettre en commun leur expertise dans le développement de semences OGM. 

Les Caisses régionales de Crédit Agricole premier financeur des territoires

Avec près de 400 milliards d’encours de crédit en 2012, chiffre en progression de 1,4% en dépit d’une situation économique difficile, les Caisses régionales jouent pleinement leur rôle de premier financeur des territoires. Leur collecte a progressé également (+5,9%),s’établissant à près de 575milliards d’euros. Hors impact des dividendes en provenance de Crédit Agricole SA, dont elles détiennent plus de la majorité du capital, leur résultat net aprogresse de 10,5%. Commentant ces chiffres, le président de la Fédération, Dominique Lefebvre, a fait remarquer que l’exploitation des Caisses était performante, dégageant des résultats récurrents trèslargement conservés ce qui leur permet de continuer à investir et à accompagner les projets de leurs clients. 

Les groupes bancaires coopératifs remodèlent leur capital

Une perte historique, pas de dividende pour la deuxième fois, l'engagement de convertir le prochain en actions : les caisses régionales du Crédit Agricole avalent bien des couleuvres depuis 2008. Après avoir recapitalisé Crédit Agricole SA (CASA), le véhicule coté dont elles détiennent 56,3 % du capital via la SAS Rue La Boétie (RLB), puis dépêché à sa tête leurs représentants pour faire le ménage, elles veulent donner une image positive de leur groupe. Mais sa réalité n'est pas simple, avec ce jeu de participations croisées qui permet à CASA d'enregistrer 25 % des résultats des caisses régionales dont il détient une partie du capital à travers des certificats coopératifs d'investissement (CCI). Ce montage a inspiré le groupe BPCE, créé pour sauver Natixis, la filiale cotée commune à Banque Populaire et Caisse d'Epargne. Aujourd'hui, la donne est différente. Les deux maisons mères vont racheter les 20 % de leur propre capital détenu par Natixis sous forme de CCI, pour 12,1 milliards d'euros. François Pérol, président du directoire de BPCE, entend ainsi clarifier la nature de cette banque de gros. Un article de Virginie Deneuville et Sylvie Guyony le 28/02/2013 pour L'AGEFI Hebdo

Crédit Agricole : heureusement que la banque coopérative limite les pertes de la SA

Michel Abhervé revient sur les pertes du Crédit agricole : "Nous avions relevé récemment l’évolution de la communication du Crédit Agricole. Cette évolution de la communication prend sens avec la parution des comptes de l’exercice 2012 qui montrent une perte très importante de Crédit Agricole SA, à hauteur de 6,47 milliards d’euros, partiellement compensée par les bénéfices de la banque coopérative, qui s’élèvent à 3,54 milliards d’euros, qui permettent de réduire le déficit global du groupe sur l’exercice à 3,8 milliards d’euros. Quel retournement de l’histoire depuis la période où les responsables d’une banque coopérative considérée comme archaïque faisaient l’éloge de la SA, machine à produire des excédents et à faire des investissements qui allaient produire des retours juteux. [...]"