FNMF

Éric Chenut, président nouvellement élu de la Mutualité française

Le poste de président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF) était vacant depuis l’élection, en mai dernier, de Thierry Beaudet à la présidence du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Le 4 octobre 2021, le candidat Éric Chenut a été élu par les 652 délégués de l’assemblée générale avec 71,5 % des suffrages, face au général Jean-François Furet-Coste, président de la mutuelle des militaires Solidarm. Comme son prédécesseur, il vient de la MGEN et du groupe VYV, où il était administrateur délégué.

La Mutualité française anticipe le lancement de la campagne présidentielle

Dans la perspective de l’élection présidentielle qui aura lieu au printemps 2022, la Mutualité française lance deux initiatives : d’une part, une conférence  citoyenne au terme de laquelle 70 personnes tirées au sort formuleront des propositions sur l’aide, l’entraide et les solidarités ; d’autre part, un décryptage des programmes politiques en matière de santé et de protection sociale sur le site PlacedelaSanté.fr.

Mutuelles Impact : l’investissement à impact des mutuelles

Lancé par la Mutualité française au printemps dernier, avec la participation de 45 mutuelles, Mutuelles Impact est le premier fonds d’investissement à impact social et environnemental consacré à la santé et au médico-social. Avec cette création, les mutuelles, qui sont contraintes par la réglementation européenne  de disposer d’importants fonds propres, entendent les destiner à de jeunes entreprises pouvant contribuer à améliorer l’accès aux soins des adhérents et, plus globalement, leur bien-être.

Les petites mutuelles épargnées par la révision de Solvabilité 2

Le seuil d’application de la directive Solvabilité 2, qui encadre le régime pruden tiel des assureurs européens, a été relevé par la Commission européenne à 15 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre 5 millions actuellement. C’est une bonne nouvelle pour une quarantaine de mutuelles, qui se trouvent ainsi libérées des contraintes administratives et financières de Solvabilité 2. La Mutualité française, qui souhaitait que le seuil soit relevé à 25 millions, se déclare donc « partiellement satisfaite ».

Cinq ambassadrices pour l’égalité femmes-hommes dans l’ESS

L’égalité professionnelle femmes-hommes au sein des structures de l’ESS a besoin d’un sérieux coup de pouce. Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, propose la lecture d’ESSentiELLES, un livret de conseils destiné à accompagner les coopératives, associations et mutuelles dans leurs réflexions sur le sujet. Si l’ESS emploie 69 % de femmes, elles ne sont que 13 % à être cadres, et seules 45 % sont membres de conseils d’administration ou de bureaux.

Révision de Solvabilité 2 : la Mutualité française monte au créneau

Dans la perspective de la prochaine révision de Solvabilité 2, le régime prudentiel qui s’impose aux assureurs européens depuis 2012, la Mutualité française a exprimé diverses remarques à la Commission européenne. Elle a notamment souligné que les exigences de fonds propres des mutuelles étaient suffisamment élevées pour garantir l’épargne des adhérents et qu’il n’y avait pas lieu de les relever.

Le président de la Mutualité française candidat à la présidence du Cese

Thierry Beaudet, président de la Fédération nationale de la Mutualité française et du groupe VYV, est récemment revenu au Conseil économique, social et  environnemental (Cese), où il avait déjà siégé de novembre 2010 à septembre 2016 en tant que président du groupe Mutualité, vice-président de la section  des affaires sociales et de la santé et membre de la commission dépendance.

Le congrès des Mutuelles de France

Fin octobre 2020, la Fédération des Mutuelles de France (FMF) tenait son congrès à Brest sur le thème « Bâtir les solidarités nouvelles ». Rappelons que cette fédération mutualiste, née en 1987, est l’héritière de la Fédération nationale des mutuelles ouvrières (FNMO), fondée en 1960 par des mutualistes cégétistes, et de la Fédération nationale des mutuelles de travailleurs (FNMT) (1968-1987). Au cours des années 1980 et 1990, la FMF s’est distinguée par sa résistance à l’irruption des assurances dans le champ de la complémentaire santé.