Économie sociale

La médiation numérique : un nouveau champ coopératif

La Mednum, coopérative des acteurs de la médiation numérique a été créée à l’occasion des Assises nationales de la médiation numérique, qui se sont tenues à Mende (Lozère) en novembre 2016.

Elle est ouverte à toutes les parties prenantes du secteur. Comme toute coopérative, elle tend à être un outil d’émancipation et de démocratisation.

 

Colloque « Des émergences à la reconnaissance. Trajectoires d’innovations »

6-7 avril : Montréal (Canada). Cinquième colloque international du Crises (Centre de recherche sur les innovations sociales), « Des émergences à la reconnaissance. Trajectoires d’innovations », à l’université du Québec à Montréal (UQAM).

Date limite pour l’envoi d’une proposition d’article sur le thème « L’ESS en outre-mer »

1 er  mars : date limite pour l’envoi d’une proposition d’article sur le thème « L’ESS en outre-mer » en vue d’un numéro spécial de la Recma.

Les propositions doivent être envoyées à Recma@recma.org

Retour sur une journée d’étude : « Que sait-on aujourd’hui des valeurs de l’ESS ? Comment sont-elles transmises ? »

Dans le cadre du Mois de l’ESS, une journée d’étude sur le thème « Que sait-on aujourd’hui des valeurs de l’économie sociale et solidaire ? Comment sont-elles transmises ? » était organisée au palais Bourbon le 28 novembre 2016 à l’initiative du Pôle international de ressources de Limoges et du Limousin pour l’histoire du monde du travail et de l’économie sociale (PR2L). Cette association limousine rassemble des historiens, des militants de l’économie sociale et des syndicats partageant un souci de mise en valeur des expériences d’économie sociale.

Séminaire "Economie sociale et solidaire / Travail social : de nouvelles convergences"

Nous assistons à travers plusieurs évolutions législatives et règlementaires à un rapprochement inédit entre deux champs historiquement cloisonnés : le travail social d’une part, l’économie sociale et solidaire (ESS) d’autre part.

Les entreprises autogérées au Portugal, de la révolution des Œillets à l’économie sociale

La révolution des Œillets, en avril 1974, a constitué une rupture dans l’histoire contemporaine portugaise. La chute du régime autoritaire de Salazar a permis une transformation en profon­deur du pays. Des expériences d’autogestion sont alors apparues dans la sphère économique afin de préserver les emplois. Portés par ce contexte favorable, les travailleurs ont organisé la reprise de la production. Avec la fin du processus révolutionnaire, en 1976, les entreprises autogérées se sont trouvées isolées, malgré la protection constitutionnelle qui les caractérise. L’élaboration récente de l’économie sociale au Portugal a néanmoins conduit à une reprise de la notion d’autogestion.

Numéro de revue: 
342
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Pierre Marie

ESS, entreprise sociale et pauvreté : l’exemple des Philippines

Cet article porte sur un certain type d’entreprises sociales ayant émergé aux Philippines dans un contexte marqué par la pauvreté et les inégalités sociales. Il s’agit d’entreprises sociales permettant aux pauvres d’être les principaux acteurs de la création et de la redistribution de la richesse. L’auteure présente les principaux résultats de trois recherches qu’elle a menées entre 2008 et 2015 en collaboration avec l’Institut de l’entrepreneuriat social en Asie, sur ces entreprises dans lesquelles les pauvres sont les principaux intervenants (Social enterprises with the poor  as primary stakeholders, SEPPS). Elle distingue deux modèles : le modèle de collaboration qui implique les pauvres comme partenaires transactionnels et le modèle d’autonomisation dans  lequel les pauvres ne sont mobilisés qu’en tant que partenaires transformationnels. En tant que réponses aux défaillances de l’Etat et du marché et en tant qu’organisations hybrides engagées dans ce processus de transformation, les SEPPS jouent un double rôle dans la construction d’une économie équitable et plurielle aux Philippines.

Numéro de revue: 
342
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Marie Lisa Dacanay

L’entreprise sociale au Cambodge : typologie et institutionnalisation

Cet article présente différentes notions d’entreprises sociales (ES) en soulignant le besoin aigu de renforcement des capacités dans la sphère politique où, jusqu’à présent, seules la micro­ finance et les coopératives agricoles ont reçu un soutien législatif de la part du gouvernement royal du Cambodge. Les problèmes essentiels au Cambodge sont la densité des organisations non gouvernementales dont sont issues la majorité des ES et les modifications des modalités de l’aide internationale. Les variables principales pour distinguer les ES au Cambodge prennent en compte leur enregistrement effectif comme entreprise et leur gouvernance. L’article fait écho à un travail sur la typologie des ES en Asie de l’Est, qu’il amène à se confronter aux réalités différentes de l’Asie du Sud-Est.

Numéro de revue: 
342
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Sothy Khieng, Isaac Lyne

ESS et entreprise sociale dans le contexte vietnamien

Cet article apporte un éclairage sur l’évolution des entreprises sociales au Vietnam. Pour cela, il présente quatre modèles d’entreprises sociales, à savoir les coopératives, les entreprises sociales fondées et dirigées par des entrepreneurs sociaux, les entreprises sociales incubées par des intermédiaires professionnels et les entreprises sociales transformées à partir d’ONG locales. Ces quatre modèles présentent des caractéristiques différentes concernant leur mission sociale, leurs finances et leur gouvernance. Alors que l’Etat joue un rôle mineur dans la réglementation du statut légal des entreprises sociales, les entrepreneurs sociaux, les intermédiaires professionnels et le marché sont les trois principaux leviers pour le développement du secteur de l’entreprise sociale.

Numéro de revue: 
342
Année de publication: 
2016
Auteur(s): 
Pham Vu Thang

Pages