Espagne

Espagne : la coopérative Anecoop, le leader des fruits et légumes en Europe

La coopérative espagnole a enregistré une hausse de 9% des volumes commercialisés pour un chiffre d’affaires de près de 600 millions d’euros. La coopérative vient de terminer l’exercice 2012-2013 avec un chiffre d’affaire record, à 593,4 millions d'euros, soit une progression de 16,7% par rapport à la saison précédente. En volume, cela correspond à 736.601 tonnes vendues.

Le groupe Mondragón se questionne

Suite au dépôt de bilan de la coopérative la plus emblématique du groupe, des dissensions fortes apparaissent sur le devenir de Mondragón. Deux tendances se font jour : une, centralisatrice, qui demande une plus forte intégration des coopératives entre elles et une autre, plus libérale, qui admet que le groupe puisse lâcher une coopérative. Ce questionnement pointe les limites actuelles de l’entrepreneuriat coopératif et montre l’urgence d’un débat politique sur les notions de solidarité à une plus grande échelle qu’un groupe de quelques dizaines de milliers de personnes. Un article de Benoît Borrits pour l'Association autogestion.

Des prostituées d'Ibiza créent une coopérative pour bénéficier de la sécurité sociale

Des prostituées de l'île espagnole d'Ibiza, aux Baléares, ont créé une coopérative leur permettant de payer leurs impôts et de bénéficier de la sécurité sociale, expliquant qu'il s'agit de la première initiative de ce genre en Espagne. Onze femmes d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années, venues d'Espagne, d'Italie ou de pays de l'Est, se sont enregistrées en novembre auprès des autorités locales en tant que membres de la coopérative Sealeer, offrant des services sexuels, explique leur porte-parole, Maria José Lopez."Nous sommes des pionnières. Nous sommes la première coopérative en Espagne capable de fournir une couverture légale aux filles", assure-t-elle, ajoutant que la coopérative espère attirer 40 femmes supplémentaires.

Les coopératives créent 8 000 nouveaux emplois en Espagne

Au troisième trimestre 2012, les coopératives ont augmenté de 7,2% le nombre de nouveaux emplois, à une période où plus de 6,2 millions de chômeurs ont été recensés dans toute l’Europe. Les chiffres publiés par le ministère espagnol de l’Emploi confirment que les coopératives espagnoles ont créé 8000 nouveaux emplois au cours du premier semestre de 2012. Selon la Confédération espagnole des coopératives de travail associé (COCETA), le nombre d’emplois dans les coopératives de travailleurs a doublé au premier trimestre 2012 par rapport à l’année précédente. On recense maintenant plus de 250000 personnes travaillant dans 17 000 coopératives.

L’économie sociale en Espagne: un bilan de la législation nationale et régionale

En 2011 a été votée en Espagne la première loi nationale en Europe dédiée exclusivement à l’économie sociale, comprise dans sa globalité. Par cette loi, le gouvernement espagnol a reconnu institutionnellement l’économie sociale et s’est engagé à la promouvoir. En effet, dans la grave crise économique et sociale que traverse l’Espagne, l’économie sociale résiste mieux que l’économie classique et peut être un secteur de relance de l’économie et de l’emploi tout en répondant aux nouveaux besoins sociaux de la population. Malgré sa forte résilience, l’économie sociale souffre aussi du contexte macroéconomique. Un accompagnement économique reste indispensable aux côtés de la modernisation législative afin d’assurer le développement du secteur.