microfinance

Kafo jiginew au Sud-Mali : un partenariat du Crédit coopératif au long cours

Les auteurs reviennent sur l’histoire exemplaire de Kafo jiginew, réseau coopératif de caisses intervillageoises d’épargne et de crédit au Mali, né en 1985 dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Crédit coopératif et un consortium d’ONG européennes. Ancrée dans la réalité malienne, la construction du réseau s’appuie sur les associations villageoises et le poids des leaders coutumiers. Le développement n’ira pas sans une crise importante dix ans plus tard, dont le dénouement impliquera d’accepter le pari d’une direction malienne de Kafo jiginew. Les enseignements sont nombreux, et l’article resitue aussi cette expérience dans le contexte de la microfinance en Afrique de l’Ouest, où les coopératives d’épargne et de crédit occupent une place prépondérante. Ce texte constitue la version complète de la contribution de Dominique Gentil et François Doligez à l’ouvrage publié en hommage à Jacques Moreau, qui, à la tête du Groupe Crédit coopératif, décida au début des années 80 de s’engager dans cette aventure.

Numéro de revue: 
298
Année de publication: 
2005
Fichier attachéTaille
PDF icon 298_011025.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Gentil D. Doligez F.

L’économie solidaire entre le local et le global : l’exemple de la microfinance

La microfinance, au coeur de cet article, recouvre des services financiers destinés à des populations en marge de la finance dite formelle, caractérisés par des montants unitaires faibles, qui sont souvent envisagés dans leur dimension locale. A l’instar de l’ensemble des initiatives d’économie solidaire, la légitimité et l’efficacité de la microfinance supposent un ancrage territorial fort. Les auteurs montrent toutefois que, plus que d’autres éléments constitutifs de l’économie solidaire, la microfinance est mondialisée, au sens où des modèles analogues se rencontrent dans les régions les plus diverses du globe. Les dispositifs de microfinance sont à l’échelle planétaire des supports de flux de techniques, d’informations et de capitaux qui relient des instances et des institutions diverses. ONG locales, ONG internationales, fondations et groupes de pression institués, gouvernements locaux, nationaux et fédéraux et institutions de coopération bilatérales et multilatérales contribuent à une dynamique d’hybridation des ressources.

Numéro de revue: 
296
Année de publication: 
2005
Fichier attachéTaille
PDF icon 296_083099.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Guérin I., Servet J.-M.

Microfinance et réduction de la pauvreté, le cas du Crédit du Sahel au Cameroun

Cet article présente l’expérience d’une coopérative d’épargne et de crédit, le Crédit du Sahel, qui tente à travers quelques formules innovantes de réduire la pauvreté dans un pays, le Cameroun, où le taux de pauvreté est assez élevé. Cette structure de microfinance a mis sur pied une forme très attractive de petits crédits permettant aux bénéficiaires soit de financer une livraison ou le traitement d’une commande, soit de favoriser le renouvellement de petits matériels agricoles, soit de financer l’achat des intrants agricoles. Certaines actions s’inscrivent dans un partenariat avec l’Union européenne autour de projets de développement. Si les revenus qui en résultent permettent aux populations de rembourser le crédit contracté, ils leur offrent avant tout les moyens de se nourrir et de sortir peu à peu de la précarité et de la pauvreté ambiante.

Numéro de revue: 
288
Année de publication: 
2003
Fichier attachéTaille
PDF icon 288_080088.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Tchouassi G. Tekam Oumbe H.

Coopération d’épargne et de crédit et microcrédit : Kafo-Jigine. au Mali-sud

Cette étude traite d'un problème des plus actuels en matière de développement : la microfinance.
Elle s'appuie sur l'approche monographique d'un réseau mutualiste d'épargne et de crédit malien : Kafo-Jiginew, réseau initié par un consortium européen - Allemagne, Belgique, France, Italie - d'ONG alliées au Crédit coopératif. A partir du terrain, sont mis en évidence l'adéquation des principes coopératifs à l'organisation créée avec les paysans illettrés du Mali-sud ainsi que le degré élevé d'appropriation et par suite d'efficience qui en résulte. Par ailleurs, Kafo-Jiginew semble en train de réussir à développer simultanément une activité d'épargne et de crédit au bénéfice de petits exploitants ruraux et un dispositif de "microcrédit avec éducation" adapté à la situation des plus démunis, les femmes principalement. Ainsi serait évitée la ségrégation qui résulte du système Grameen Bank, dont le retentissement a été mondial. L'article ne dissimule pas pour autant les difficultés rencontrées : par exemple, lorsque la partie européenne dut accepter de transférer le pouvoir décisionnel aux Maliens. Il présente ainsi l'intérêt d'une tranche de vie de la société civile en train d'émerger dans les pays du Sud.

Numéro de revue: 
271
Année de publication: 
1999
Auteur(s): 
André Chomel

Mesure des performances sociales : les implications pour le secteur de la microfinance

Le secteur de la microfinance, fort de ses succès et de la médiatisation qui a accompagné l’Année internationale du microcrédit en 2005 et le prix Nobel de la paix en 2006, est amené à croître. Mais le contexte général suscite de nombreuses interrogations sur l’évolution du secteur : développement des approches « commerciales », renforcement de l’investissement privé et émergence de partenariats bancaires, alors que sa contribution « réelle » à un ensemble d’objectifs sociétaux tels que la lutte contre la pauvreté, le développement local ou la réduction des inégalités sociales fait toujours débat. Comment les institutions de la microfinance définissent-elles leur mission sociale et comment la mettent-elles en pratique ? L’article présente une initiative sur la mesure des performances sociales, animée par le réseau Cerise, et identifie les enjeux soulevés par ce type de démarche. De leur prise en compte dépend la valorisation des démarches d’évaluation des performances sociales au profit d’un renforcement de l’action sociale et sociétale de la microfinance.

Numéro de revue: 
304
Année de publication: 
2007
Fichier attachéTaille
PDF icon 304_046062.pdf195.31 Ko
Auteur(s): 
Lapenu C., Doligez F.

Economie sociale et territoires

La Recma se réjouit de sa collaboration avec les Ves Rencontres interuniversitaires de l’économie sociale et solidaire. Elle regrette que les limites de sa publication ne l’aient pas autorisée à intégrer l’ensemble des contributions et invite ses lecteurs à poursuivre leur lecture en se procurant les actes complets disponibles auprès de l’université d’Aix-Marseille II.