Crédit coopératif

"Guide Libre Association": La Fondation Crédit Coopératif et l’April lancent un guide d’usage des logiciels libres dédié aux associations

La Fondation Crédit Coopératif et l’April  (association de promotion et défense du logiciel libre) ont réalisé un guide d’usage des logiciels libres à destination des associations répertoriant des méthodes et des outils de travail adaptés à leurs besoins.Élaboré sur la base des besoins spécifiques des dirigeants, des salariés et des bénévoles d’associations, le Guide Libre Association présente des logiciels libres adaptés à la gestion associative. Un outil indispensable proposant des solutions libres, vectrices de développement et d'indépendance!

Les innovations organisationnelles dans l’ESS: entre rationalisation et structuration?, recherche CIRIEC et Crédit Coopératif

La Fondation Crédit Coopératif et le CIRIEC-France ont décidé de poursuivre leur coopération, grâce à un nouveau partenariat en mécénat. La Fondation apportera son aide à la réalisation d’un programme de recherche sur «les innovations organisationnelles dans l’économie sociale et solidaire : entre rationalisation et structuration ? » Cette recherche sera réalisée par le Groupe de recherche sur l’économie sociale du CIRIEC-France, animé par les professeures Danièle Demoustier et Nadine Richez-Battesti (toutes deux membres du comité de rédaction de la Recma). Marcel Caballero, Vice-président du CIRIEC-France assurera la liaison entre le Groupe et le Conseil d’Administration.

Prix et trophée de l'initiative en économie sociale 2012, dépôts des candidatures jusqu'au 8 mars 2012

La Fondation du Crédit coopératif lance la 12e édition du prix et trophée de l’initiative en économie sociale. Après une première sélection de lauréats régionaux, les lauréats des Prix et Trophées nationaux seront distingues a l’occasion de la 32eme Rencontre nationale du crédit coopératif le 4 octobre 2012.

1960-2010 : cinquante ans de fidélité à l’économie sociale ou les "virtuosités possibilistes"

Jean-Bernard Gins. Editions Sillages, 2011, 140 p.

Si l’économie sociale se doit de valoriser le collectif, la conviction et l’engagement individuels des dirigeants, qu’ils soient administrateurs (nécessairement militants) ou cadres salariés, sont des leviers essentiels de la dynamique des organisations. En témoigne l’itinéraire de Jean-Bernard Gins, jeune diplômé recruté à la fin des années 50 par le Crédit coopératif, où il effectuera toute sa carrière. Lorsque la fondation est créée en 1984, il en devient le secrétaire général, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite. Dans ce petit ouvrage, il évoque ce temps où « la banque de l’économie sociale » n’était guère connue du public, bien que la Caisse centrale du Crédit coopératif ait été un acteur important du renouveau coopératif pendant la recons truction. Au cours des années 60, l’auteur a contribué au désenclavement du Crédit coopératif, autour duquel il s’est efforcé de tisser, avec les mutuelles assurances, les mutuelles santé et les associations, un véritable réseau de l’économie sociale, avant même que le terme ne soit exhumé par Henri Desroche. Rien d’étonnant, donc, à ce que ce rassembleur intuitif ait été l’un des fondateurs du Comité national de liaison des activités mutualistes, coopératives et associatives (Cnlamca), ancêtre du Ceges, en 1970.

31e Rencontre nationale du Crédit Coopératif, 20 octobre 2011, Paris

Chaque année, le Crédit Coopératif réunit ses clients sociétaires, ses partenaires, les responsables de leurs mouvements, dirigeants et responsables de l’économie sociale et leur propose un sujet commun. En 2011, il a choisi « S'engager et coopérer : quel rôle donner à la confiance dans un projet commun? » La table ronde réunissant experts et acteurs de l’économie sociale sera suivie par : La remise des Prix Nationaux et du Trophée de l’Initiative en Economie Sociale de la Fondation Crédit Coopératif.

Changement de présidence à la tête de la Febea

Fabio Salviato, ancien président de la Banca Etica, succède à Karol Sachs du Crédit Coopératif, comme président de la Fédération Européenne de finances et Banques Ethiques et Alternatives qui regroupe 24 banques et institutions financières de 11 pays de l'Union Européenne, ainsi que de Norvège et de Suisse. La Banca Etica devrait aussi être partie prenante du projet de banque éthique européenne avec la Nef et Fiare.

De la Nef (Nouvelle économie fraternelle) à la BEE (Banque éthique européenne), esquisse et enjeux d’une trajectoire

La Nouvelle Economie fraternelle (Nef), coopérative de finance solidaire française, prépare avec des partenaires européens la création de la Banque éthique européenne (BEE). La petite coopérative de finance solidaire opère là un double changement d’échelle en devenant une banque de plein exercice dans un cadre de dimension européenne. L’article reconstitue la trajectoire de cette organisation dans le cadre d’une analyse de processus. Son modèle économique basé sur une intermédiation simple et transparente et son approche pour dynamiser de nouvelles formes de proximité et mobiliser le réseau social fournissent la trame de notre réflexion pour mettre au jour les ingrédients (projet social, nature et forme du sociétariat, contexte économique et réglementaire, etc.) qui induisent la succession des séquences du processus évolutif de la Nef et ses bifurcations.

Numéro de revue: 
318
Année de publication: 
2010
Fichier attachéTaille
PDF icon Recma318_022038.pdf431.42 Ko
Auteur(s): 
Béatrice Chauvin, Ariel Mendez et Nadine Richez-Battesti

30èRencontre nationale du Crédit Coopératif, 6 octobre, Paris

Chaque année, depuis 30 ans, le Crédit Coopératif réunit ses clients sociétaires, ses partenaires, les responsables de leurs mouvements, dirigeants et responsables de l’économie sociale. Il leur propose une problématique commune de débat. Cette année : « Mimétisme ou biodiversité …comment ne pas se tromper tous ensemble : l’utile (im)pertinence de l’économie sociale ».

En France, une mission parlementaire... pour l'entrepreneuriat social

Lors des 29e Rencontres du Crédit coopératif le 8 octobre 2009, M. Laurent Wauquiez, secrétaire d’État chargé de l’Emploi, a en effet annoncé que M. François Fillon avait, dans une lettre de mission,  demandé à Francis Vercamer, député (Nouveau centre) du Nord, de définir « les moyens de développement de ce secteur d’activité » et d’identifier « les freins à la création des entreprises sociales ».

Equisol: un fonds d’investissement en Ile-de-France...pour l’entrepreneuriat social

Fin septembre 2009, le Conseil régional d’Ile-de-France annonçait la naissance d’Equisol, un fond dédié au développement ou à la transmission d’entreprises « à vocation sociale ou environnementale ». Ce fonds de près de 4 millions d’euros est abondé majoritairement par la Région et le Crédit coopératif avec la participation notamment de la Macif, du Crédit mutuel, de Chorum et de Sifa (France Active). Esfin-Ides en est l’opérateur et il prend la forme d’une coopérative présidée par Jean-Claude Detilleux.