SCIC

Railcoop : prendre le train de la coopération

En novembre 2019, à Carjac, dans le Lot, a été créée Railcoop, première société coopérative d’intérêt collectif (Scic) ferroviaire, à l’initiative de quelques citoyens déjà engagés dans des démarches coopératives diverses. Il est remarquable de constater que le modèle coopératif s’étend ainsi depuis deux siècles  par capillarité d’un secteur à un autre dès lors qu’un ou plusieurs individus, convaincus de sa pertinence par rapport au modèle capitaliste, jouent le rôle de passeurs.

La clinique mutualiste de Grenoble ne deviendra pas coopérative

À l’automne 2019, le conseil d’administration  du Groupe hospitalier mutualiste de Grenoble a décidé de vendre les cliniques mutualistes grenobloises qui se trouvent dans une situation financière difficile. Parmi les repreneurs potentiels, un groupe d’usagers et de salariés a alors proposé de reprendre la clinique sous la forme d’une Scic (société coopérative d’intérêt collectif) en présentant un projet réalisé avec le soutien de l’URScop (Union régionale des Scop) Auvergne-Rhône-Alpes et avec le conseil du cabinet PWC Grenoble (Price WaterhouseCooper).

Le temps des transitions

Le dossier sur l’ESS au Maghreb publié dans ce numéro coordonné et présenté par Patricia Toucas-Truyen et François Doligez illustre un processus de transition démocratique qui déborde l’ESS maghrébine mais auquel celle-ci contribue. Et sans doute n’est-ce pas un hasard si les articles de ce dossier sont signés par huit femmes pour quatre hommes.

Promotion des Scic sportives

La pratique populaire du sport en France s’est développée depuis le début du XX e siècle dans le cadre de la loi 1901 sur les associations à but non lucratif. Le lien entre l’ESS et le sport populaire devrait encore se renforcer avec l’impulsion récemment donnée au modèle Scic (société coopérative d’intérêt collectif). À l’occasion de l’événement « Rencontre des solutions sport et ESS », organisé par le ministère des Sports le 2 juillet à Saint-Denis, ce dernier a lancé une plateforme Internet « Scic ou pas Scic dans le sport ».

Scop et Scic poursuivent leur progression

Fin mai, la Confédération générale des Scop a publié un bilan qui atteste de la bonne santé du secteur coopératif. En 2018, les emplois dans les Scop et les Scic ont progressé de 4,5 % par rapport à 2017, ce qui porte leur nombre total à 60 400. La même année, ont été fondées 300 nouvelles Scop (dont près d’une sur deux dans le secteur des services) et 868 Scic. Le modèle Scic, qui associe des parties prenantes de natures diverses (salariés, clients, usagers, collectivités

La Scic : un modèle pour la préservation d’un territoire agricole...

Coop de France-Alpes-Méditerranée, la Safer Paca et le Conseil régional Sud Paca ont entrepris de fonder la Société coopérative d’intérêt collectif (Scic) Terre Adonis. Sa mission est d’acquérir des terres par l’intermédiaire de la Safer Paca afin de les louer à un jeune agriculteur ou à un agriculteur nouvellement installé, qui s’engage en retour à acquérir ces terres dans un délai de sept à quinze ans.

Un tournant décisif

Les praticiens, chercheurs, militants et partenaires de l’économie sociale et solidaire vivent une période privilégiée. Rarement l’ESS, en effet, aura connu une telle effervescence. Elle vit un tournant de son histoire d’une importance telle qu’il n’en a existé que trois dans son histoire bicentenaire.

Le PLF 2019 : attaques fiscales contre les Scic et les Scop

Depuis le début de l’automne, le projet de modification de la fiscalité des Scic (société coopérative d’intérêt collectif) contenu dans le projet de loi de finances (PLF) 2019 apparaît et disparaît comme un véritable serpent de mer. Plus précisément, il s’agit d’un amendement remettant en cause la déductibilité de l’impôt sur les sociétés des sommes mises en réserve par les Scic, qui suscite contre lui la mobilisation de la CG Scop et de Coop FR.