gouvernance

RDV ESS dans l'Humanité :les mutuelles, la loi cadre et la gouvernance démocratique

Les valeurs de solidarité, fondement d’un nouveau projet économique progressiste, Par Patrick Le Hyaric, Directeur de l'Humanité.   Ce mois-ci, les mutuelles avec notamment un excellente tribune de Jean Sammut sur le volet mutualiste de la loi cadre en préparation (article 35 élargissant la possibilité du président ou du directeur de fixer les montants des cotisations sans passer par l'AG)

Le CJDES lance son Observatoire des pratiques innovantes de l’ESS

Le Centre des jeunes, des dirigeants et des acteurs de l’économie sociale et solidaire (CJDES) a annoncé le lancement de son Observatoire des pratiques innovantes de l’économie sociale et solidaire lors de son Université de Printemps sur le thème « Les pratiques innovantes dans l’ESS : du repérage à l’essaimage », le 7 juin dernier à Paris.

"Gouverner aujourd'hui les entreprises de l'ESS : de l'utopie aux pratiques", Nantes, 25 juin 2013

A l'occasion de leur assemblée générale, les Ecossolies organisent une table ronde pour comprendre comment l'histoires des organisations d'ESS et des évolutions économiques et sociales en structurent les modes de gouvernance. Dialogue entre praticiens et chercheurs, élus et entrepreneurs Avec M. Hély et Moulevrier autour de leur ouvrage "l'ESS de l'utopie aux pratiques".  Nantes, 25 juin. 

 

Les jeunes agriculteurs veulent renouveler les générations dans les coopératives

Plus de 600 Jeunes agriculteurs, en congrès annuel à Metz du 4 au 6 juin 2013, ont adopté un rapport d’orientation consacré à la rénovation et la réappropriation des outils coopératifs. JA veut limiter « l’âge d’éligibilité des administrateurs à 60 ans » ainsi que le cumul des responsabilités : un même agriculteur ne pourrait plus être simultanément président de plus de deux organisations agricoles, quel que soit l’échelon de ces dernières. JA souhaite également encadrer les indemnités des administrateurs.

Quelle gouvernance pour les projets d’entrepreneuriat collectif?, Mignaloux-Beauvoir, 16 mai

Dans le cadre de sa mission d’animation du Réseau Rural Régional, le Comité Interconsulaire Poitou-Charentes organise une journée d’échange sur « l’entrepreneuriat collectif ». Cet évènement a lieu en partenariat avec les membres du projet entrepreneuriat collectif conduit dans le cadre du Réseau Rural Français et co-animé par l'AFIP et la FNCUMA

Le syndicat ELB attaque la coopérative Lur Berri

La coopérative Lur Berri et ELB (Euskal Herriko Laborarien Batasuna, Confédération paysanne du Pays basque) ont des vues diamétralement opposées sur l’agriculture. Ce n’est pas nouveau, mais les positions s’éloignent encore avec le scandale de la fraude sur la viande de bœuf qui ricoche du Royaume-Uni jusqu’à Aïcirits, en passant par Castelnaudary. Hier, à l’appel d’ELB, 70 éleveurs ont déployé matériel, animaux et banderoles devant le siège de la coopérative. Leur but, au-delà de l’affaire qui agite ces jours-ci l’industrie agroalimentaire : rappeler les méfaits d’une course aux prix bas dans laquelle s’est lancé Lur Berri. « Les premiers touchés par cette politique, ce sont les consommateurs et les éleveurs. Ceux qui sont censés valoriser nos productions font le contraire », dénonce Jean-Paul Duhalde, qui a pris la parole pour les manifestants. « Lur Berri est devenu une machine énorme, démentielle. À la dernière assemblée générale, on a parlé des résultats et du chiffre d’affaires qui a doublé, mais pas des prix payés aux producteurs ! » Le constat est pour eux très simple : la coopérative s’enrichit et les paysans s’appauvrissent.