La justice approuve la reprise de SET en Scop par ses salariésLa justice approuve la reprise de SET en Scop par ses salariés

C'est une belle victoire pour les salariés l'entreprise de composants électroniques SET, qui se battent depuis plusieurs mois pour la sauver. La cour d'appel de Chambéry a accepté ce mardi la reprise de l'entreprise sous la forme d'une coopérative au détriment de l'offre du groupe américano-singapourien Kolicke & Soffa (K&S).

"On est très content. C'était un long parcours avec de multiples rebondissements et beaucoup d'énergie. Et finalement, nous avons réussi à convaincre le tribunal", s'est félicité Pascal Metzger, salarié de l'entreprise SET (Smart Equipment Technology), basée à Saint-Jeoire-en-Faucigny (Haute-Savoie). Dans son arrêt rendu mardi, la cour estime que "le projet de reprise par la Scop est soutenu par la majorité des salariés de l'entreprise, ce qui est un gage de succès s'agissant d'une activité de très haute technologie reposant sur les connaissances, le savoir-faire et l'expérience desdits salariés". Elle souligne aussi que ce projet "a le mérite de maintenir une technologie de pointe sur des marchés sensibles (...) entre les mains, non seulement d'une société française, mais, bien plus, de ceux qui en sont les inventeurs et développeurs à savoir les salariés de la société SET".

Lire l'intégralité de l'article de l'Humanité du 4/12/12