Articles

Vous trouverez ici la liste des articles de recherche publiés depuis 1921.
L'ensemble de la publication est en accès libre, à l'exception des deux dernières années qui nécessitent d'être abonné : http://recma.org/abonnementrevue.
Les articles peuvent également être achetés à l'unité via notre boutique qui propose le téléchargement (Il suffit pour cela de cliquer sur lien de l'article, puis de suivre la procédure. Après le paiement par Paypal, le pdf de l'article sera accessible depuis votre espace utilisateur http://recma.org/user).

Nous vous rappelons que, en libre accès ou payant, l’ensemble de ces fichiers relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. La consultation ou la réception de documents n’entraîne aucun transfert de droit de propriété intellectuelle en faveur de l’utilisateur. Ce dernier s’engage à ne pas rediffuser ou à reproduire les données fournies autrement que pour son usage personnel et privé conforme aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle.

Les passeurs de l’économie sociale et solidaire au Burkina Faso : acteurs, voies et modalités

Cet article analyse les contextes d’émergence du concept et des pratiques de l’économie sociale et solidaire (ESS) au Burkina Faso. À partir d’enquêtes de terrain menées auprès des  réseaux de promotion de l’ESS dans ce pays, l’auteur montre que celle-ci résulte d’un processus de transfert des formes d’organisation de l’économie sociale importées par   l’administration coloniale, qui s’inscrivaient dans une logique de domination et d’exploitation. Lors de l’Indépendance, l’État postcolonial s’est engagé sur un « sentier de dépendance  » en instrumentalisant lesdites organisations au service de ses objectifs de développement. Dès les années 2000, on observe une nouvelle  modalité de transfert de l’ESS  moins caractérisée par la coercition. Ce processus a été initié par  des universitaires et des acteurs de la société civile, sous l’influence d’organismes de coopération internationale.

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Hamza Kouanda

Ressorts et dynamiques de l’économie populaire : une lecture à partir du Sénégal

Né en Occident, le vocable « économie sociale et solidaire » est de plus en plus utilisé dans le contexte africain sans que ne soient interrogés ses soubassements épistémologiques et historiques. Face à ce  constat, l’auteur choisit de positionner dans le champ de l’économie populaire les initiatives d’autopromotion socio-économique portées par une diversité d’acteurs populaires, souvent en situation de  vulnérabilité, qui s’investissent dans le système de production/distribution à travers une logique écosociale. Cet article, fondé sur une approche combinant épistémologie et sociologie économique, s’appuie sur  es études de cas relevant de l’entrepreneuriat communautaire. Il révèle  les ressorts spécifiques et la performance plurielle de l’économie populaire, toutefois fragilisée par sa gouvernance organisationnelle et un cadre institutionnel et stratégique qui n’incite pas à la reconnaissance de son caractère différentiel.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Sambou Ndiaye

Biographies relationnelles d’entrepreneures sociales au Sénégal

Les études sur l’économie sociale et solidaire (ESS) accordent beaucoup d’intérêt aux opportunités de pouvoir et d’émancipation qu’offrent les initiatives féminines. Mais rares sont celles qui prennent en compte la multiplicité des ancrages féminins dans des espaces de production et de reproduction des rapports entre hommes et femmes. Ce travail étudie, au prisme des parcours professionnels, le rôle des réseaux relationnels dans la construction de la figure de l’entrepreneure sociale, et ses implications dans les rapports de genre. À partir d’une approche biographique, cet article montre, d’une part, l’encastrement des parcours professionnels dans des liens multiples impliquant le recours (ou le renoncement) à des liens anciens et nouveaux (familiaux, associatifs, y compris religieux et politiques) à différents niveaux (professionnel, personnel, institutionnel) et, d’autre part, la diversité des figures d’entrepreneures sociales, qui révèle des chemins multiples et corrélés d’émancipation négociée.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Sadio Ba Gning

L’entrepreneuriat coopératif, levier du développement territorial dans les régions septentrionales du Cameroun

Cet article s’intéresse à la contribution de l’entrepreneuriat coopératif au développement des territoires dans les régions septentrionales du Cameroun. Il s’appuie sur les données primaires et secondaires collectées auprès de quatre coopératives agricoles et de différents acteurs intervenant dans le développement agricole local. Les résultats révèlent que la dynamique entrepreneuriale coopérative suscite beaucoup d’intérêt chez les agriculteurs et contribue au développement humain, économique et territorial. Pour assurer la pérennité de ce mouvement, il faut que la puissance publique définisse mieux la politique agricole nationale, régionale et même locale. L’État camerounais et les collectivités territoriales décentralisées doivent davantage s’impliquer dans le mouvement entrepreneurial coopératif, afin d’en faire un véritable levier de développement des territoires.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Armel Gilles Mewouth Thang

Les faillites des institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit au Niger

Cet article a pour point de départ le constat inquiétant de la réduction drastique du paysage de la microfinance au Niger au cours de la décennie écoulée. Sur plus de 300 institutions de microfinance (IMF)  créées depuis 1993, 39 seulement étaient encore en activité en 2020. L’engouement suscité par les IMF à partir de la décennie 2000 a fait place aux crises et aux faillites. Les auteurs tentent d’apporter des  explications à cette situation en explorant trois pistes de réflexion : l’existence de risques importants (défaut de paiement, détournement des fonds, incapacité d’autofinancement), une défaillance de la  gouvernance et des problèmes d’agence, un jeu d’acteurs défavorable à l’épanouissement de la microfinance. L’accent est mis sur les institutions mutualistes ou coopératives d’épargne et de crédit  (Imcec), qui sont les plus nombreuses et les plus touchées par les faillites.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Ahamadou Maichanou, Youssoufou Hamadou Daouda

Les fruits tiennent-il les promesses des fleurs ? Une analyse des pratiques de microcrédit de l’UM-Pamecas au Sénégal

Cet article s’intéresse aux impacts économiques et sociaux des microcrédits sur l’autonomisation des femmes de l’Union des mutuelles-Partenariat pour la mobilisation de l’épargne et le crédit au Sénégal  (UM-Pamecas). En effet, les femmes des pays d’Afrique subsaharienne ont tenté de répondre aux conséquences des programmes d’ajustement structurel (PAS) en investissant en nombre le secteur informel.  C’est dans ce contexte qu’il faut comprendre l’introduction de la microfinance dans les  dispositifs de financement de l’entrepreneuriat féminin. L’analyse du mode de fonctionnement del’UM-Pamecas montre   que cette institution a délimité un champ mettant en présence des représentations, des pratiques, des stratégies et des acteurs susceptibles de l’éloigner des objectifs proclamés de la microfinance (lutte contre la pauvreté, promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes).

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Ndèye Faty Sarr, Marie Fall

Susciter la mise en débat démocratique et citoyenne des données chiffrées sur l’Economie sociale et solidaire

Au cours des deux dernières décennies, la mesure du poids de l’économie sociale et solidaire (ESS) a suscité un intérêt croissant de la part de divers acteurs aux niveaux national et international, sur la base de méthodologies et de cadres de référence diversifiés qui ne sont pas toujours clairement identifiés ni questionnés par ceux qui les utilisent, alors même qu’ils véhiculent parfois des normes implicites. Les auteurs analysent les questions soulevées par la mesure de l’ESS au niveau national français, puis examinent la complexité qui caractérise cette question au niveau international où s’agrègent des référentiels et normes encore plus variés. Cet article explique pourquoi les données doivent être coproduites et sous-tendues par une réflexion sur leur usage afin d’être réellement utiles aux différents acteurs et organismes qui s’y réfèrent, ainsi qu’aux citoyens.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Éric Bidet, Nadine Richez-Battesti

Vers des comptes-satellites nationaux « tiers-secteur et économie sociale » construits selon le handbook 2018 de l’ONU ?

Après avoir rappelé l’intérêt d’un compte-satellite ancré dans la comptabilité nationale pour comparer dans le temps et l’espace les organisations de l’économie sociale, cet article retrace l’historique du handbook 2018 de l’ONU qui propose une méthodologie d’élaboration du compte satellite prenant en compte les critiques adressées au manuel de 2003 (qui ne concernait que les institutions sans but lucratif). Les auteures analysent les principaux concepts du handbook « tiers-secteur et économie sociale » de 2018 du point de vue de la France où un compte-satellite de l’ESS est en cours de construction à l’Insee, et soulignent la proximité entre le périmètre de l’ESS selon la loi de 2014 et selon ce handbook 2018. Enfin, elles présentent le compte-satellite modulaire du Portugal comme un exemple de bonne pratique, avant d’esquisser en conclusion les usages qui pourront être faits à l’avenir de la mise en place généralisée d’un tel outil.

 

Numéro de revue: 
362
Année de publication: 
2021
Auteur(s): 
Édith Archambault, Ana Cristina Ramos