Articles

Vous trouverez ici la liste des articles de recherche publiés depuis 1921.
L'ensemble de la publication est en accès libre, à l'exception des deux dernières années qui nécessitent d'être abonné : http://recma.org/abonnementrevue.
Les articles peuvent également être achetés à l'unité via notre boutique qui propose le téléchargement (Il suffit pour cela de cliquer sur lien de l'article, puis de suivre la procédure. Après le paiement par Paypal, le pdf de l'article sera accessible depuis votre espace utilisateur http://recma.org/user).

Nous vous rappelons que, en libre accès ou payant, l’ensemble de ces fichiers relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et photographiques. La consultation ou la réception de documents n’entraîne aucun transfert de droit de propriété intellectuelle en faveur de l’utilisateur. Ce dernier s’engage à ne pas rediffuser ou à reproduire les données fournies autrement que pour son usage personnel et privé conforme aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle.

L’enjeu de l’identité coopérative à l’heure où la mondialisation est bousculée

En se caractérisant dès l’origine par des principes de fonctionnement spécifiques, les coopératives ont parmi les entreprises, une identité marquée. Grace à cela le mouvement coopératif a bénéficié d’une position privilégiée dans la « fabrication de l’opinion publique » au sein des organisations internationales. Cet avantage s’est maintenu pendant toute la période d’équilibre des blocs. Avec la fin de cette époque et le triomphe du libéralisme financier, les multinationales ont pris une place déterminante sur le terrain de l’opinion publique internationale. Au moment où la globalisation est bousculée, il semble nécessaire d’envisager une nouvelle affirmation de l’identité coopérative. Encore faut-il que le mouvement coopératif identifie les enjeux et procède à cet aggiornamento en recourant à un débat démocratique permettant l’expression des coopérateurs.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jean-Louis Bancel

La mutualité, une idée d’avenir

Les mutuelles qui protègent les français contre les aléas de leur santé et pour leur prévoyance, dérangent. Hier, les pouvoirs publics lorgnaient sur leurs réserves. Aujourd’hui, ils remettent en cause la pertinence de leur action, complémentaire à celle de la Sécurité sociale. Pourtant, elles ont prouvé qu’elles offraient un terrain d’expression démocratique, et une très forte capacité d’innovation en termes de prise en charge, d’accompagnement, d’action sociale et surtout de prévention. Proches de leurs adhérents sur l’ensemble des territoires, elles sont à même de proposer des solutions élaborées collectivement pour faire face à des crises touchant à la santé de nos concitoyens comme celle que nous venons de connaître. Mais aussi d’offrir des services de soins et d’accompagnement. Un modèle qui répond pleinement aux attentes d’une société en quête de sens.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Roland Berthilier

Le fait associatif, un triple enjeu de connaissance

Malgré son omniprésence dans la société, son poids économique et sa contribution aux institutions démocratiques, le fait associatif reste un champ de recherche relativement marginal. Or il représente un triple enjeu de connaissance : situer et mesurer son rôle dans la société ; répondre aux besoins de connaissance des acteurs du monde associatif ; structurer la production de connaissance par l’activité des associations. C’est pour répondre à ces enjeux qu’a été créé, sous forme associative, l’Institut français du Monde associatif qui a pour objet de financer des recherches, d’animer des réseaux de chercheurs et de servir de passerelle entre le monde de la recherche et le monde associatif.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Yannick Blanc

Économie sociale, réflexions et perspectives

Au cours des trois dernières décennies, les coopératives ont découvert de nouveaux domaines d’activité, en particulier les services d’aide sociale et d’intérêt communautaire, et ont innové en matière de gouvernance, passant d’une structure monopartite à une structure à plusieurs parties prenantes. De plus en plus, elles ne servent pas un seul type de membre mais plusieurs, y compris les besoins des non-membres. Ces changements sont tous corrélés et doivent encore être bien compris. Comme cela s’est produit dans le passé, un dialogue entre chercheurs et praticiens est important pour accompagner cette évolution.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Carlos Borzaga

Communs et Coopératives. Tensions, complémentarités, convergences

Les coopératives et autres entreprises de l’ESS, définies comme outils d’innovation sociale, sont bousculées. Certains considèrent que, victimes de leurs succès économiques, l’accroissement de leur taille les rend moins à l’écoute de leurs membres, et donc moins à même de satisfaire leurs besoins. La question de la démutualisation souligne la perte de contrôle par les membres propriétaires et une dilution des coopératives dans les autres formes classiques d’entreprise.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Benjamin Coriat

Pour une communication solidaire adaptée aux organisations de l’ESS

La communication des organisations de l’ESS est de plus en plus orientée vers une approche marketing et cherche à vaincre l’invisibilité médiatique en développant la connexion numérique. Ces approches persuasives et technologiques sont une impasse. Du coup, l’ESS est peu visible dans l’espace public. Pour combattre cette invisibilité et mettre en lumière la spécificité démocratique de l’EE, il convient d’expérimenter une communication démocratique que nous nommons communication solidaire. Il s’agit de repenser la communication des organisations de l’ESS à partir du modèle de l’incommunication. Le but est de développer une communication qui, dans l’espace public, renforce l’identité de l’ESS : critiquer l’existant et expérimenter le monde d’après.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Éric Dacheux

La diversité des modèles d’entreprises sociales : nouvelles dynamiques au cœur et aux confins de l’économie sociale et solidaire

Le Projet de recherche ICSEM (« International Comparative Social Enterprise Model »), mené de 2013 à 2019, a eu pour objectif d’identifier et de comparer les modèles d’entreprises sociales à travers le monde. Sur la base d’un cadre analytique original, quatre modèles principaux d’entreprise sociale ont été identifiés puis ont été confortés par une base de données ICSEM constituée grâce à une enquête dans 43 pays. Il apparaît ainsi que l’existence de trois des quatre modèles, i.e. la coopérative sociale, « l’associatif entrepreneurial » et le « social business », est fortement soutenue par l’analyse empirique dans presque tous les pays étudiés. Par ailleurs, des spécificités significatives apparaissent en Europe de l’Ouest, Centrale et Orientale.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jacques Defourny, Marthe Nyssens

Le droit à l’alimentation dans la perspective de l’économie sociale et solidaire

Le droit à l’alimentation défini par la FAO s’inscrit dans un système économique de marché concurrentiel complété autant que de besoin par des mécanismes de sécurité sociale et d’aide alimentaire. Si l’ESS contribue avec des acteurs spécifiques (coopératives, associations, entreprises à mission...), peut-elle aller plus loin et constituer un modèle alternatif à celui du marché ? Si l’ESS porte un ensemble d’initiatives ponctuelles innovantes (Amap, épiceries sociales, coopératives de consommateurs, commerce équitable...), encore faut-il intégrer les fondamentaux du droit à l’alimentation tels qu’une économie des besoins, territorialisée, assortie de politiques publiques et sur une approche de l’utilisation de la terre et des ressources naturelles tournée vers le besoin à satisfaire.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
François Collart Dutilleul

L’ESS, alternative au capitalisme ou affirmation de l’associatisme ?

La crise sociale et climatique nous incite à revoir nos approches de l’économie sociale et solidaire (ESS). Celle-ci est généralement pensée comme une économie portant un projet d’alternative tout en assumant d’être également une forme de réparation de l’économie dominante. Cet article montre que l’ESS est plus fondamentalement la forme actuelle de solidarités à l’œuvre depuis des siècles, qui ont longtemps assuré le salut des hommes. L’anthropocène nous conduit à penser une nouvelle économie du salut. L’étude du fait associatif dans l’Occident médiéval s’avère inspirant pour élargir nos conceptions de l’ESS.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jean-François Draperi

Quelle place pour les travailleurs associatifs dans le « monde d’après » ?

Les salarié-e-s associatifs de la branche sanitaire et sociale a crise sanitaire ont été en première ligne pendant la crise sanitaire qui a débuté au printemps 2020. Oublié-e-s des négociations engagées pour revaloriser les carrières dans la fonction publique, le secteur est confronté à une crise profonde de recrutement selon les déclarations des principales fédérations et organisations d’employeurs. Loin des incantations sans lendemain pour le « monde d’après », il semble que cette crise  constitue surtout une opportunité historique d’accélérer des restructurations radicales, dont le projet d’une convention collective unique pourrait constituer la pierre angulaire.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Matthieu Hély

Essai sur l’interculturel du droit coopératif et le concept juridique de développement durable

Une analyse critique du Pacte vert pour l´Europe fait apparaître une méconnaissance de l’indivisibilité des deux aspects de la source du développement durable, la diversité biologique et la diversité culturelle. Ainsi, il ne contrecarre pas les tendances à homogénéiser toutes les formes d´entreprise. Pourtant, la spécificité de la structure coopérative contribue au développement durable par la participation démocratique, mécanisme de régénération de la justice sociale, qui à son tour, est l´aspect central du développement durable. La contribution cherche à établir ce que le droit coopératif peut apporter en termes de participation démocratique dans un contexte où les facteurs de la globalisation tendent à désorganiser les entreprises.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Hagen Henrÿ

Héterogénéité dans les préférences des membres des coopératives agricoles : le rôle de la gouvernance

L’hétérogénéité des préférences des membres est devenue un sujet essentiel dans la recherche sur les coopératives, axée sur les coûts organisationnels encourus par les coopératives agricoles. Le présent article passe en revue la littérature existante sur le sujet et expose une nouvelle vision de la gouvernance par les membres associés et contrôlée par eux. Selon cette perspective, le rôle principal de la gouvernance est d’établir clairement et efficacement la frontière entre les activités principales et périphériques de la coopérative. Les implications de cette approche pour la recherche et la pratique sont identifiées et discutées. L’article jette également un nouvel  éclairage sur le concept d’hétérogénéité des préférences des membres en identifiant différents types d’hétérogénéité et en les reliant à la mission principale des organes de gouvernance des coopératives.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Constantine Iliopoulos

Modèles coopératifs asiatiques émergents et recherche coopérative

Les coopératives asiatiques se caractérisent par une grande diversité de tailles et de niveaux de développement, et par la vitesse à laquelle se transforment leur structure, leur gouvernance et leurs finances dans un contexte institutionnel en évolution dans le sillage de la mondialisation et de la numérisation. L’auteur expose d’abord brièvement l’historique d’un siècle de coopération asiatique, qui a commencé au début du XX e siècle par l’imitation des modèles occidentaux. Il analyse ensuite les caractéristiques saillantes des coopératives asiatiques et décrit l’émergence de quelques modèles coopératifs spécifiques à l’Asie. Enfin, il présente le réseau naissant de la recherche sur les coopératives asiatiques.

(Texte traduit de l’anglais par Patricia Toucas-Truyen)

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Akira Kurimoto

L’avènement de l’économie sociale et solidaire : aménagement à la marge ou reconfiguration de l’économie sociale

Une mise en perspective historique permet de se demander si l’ESS est un aménagement à la marge ou une reconfiguration de l’économie sociale. L’associationisme solidaire de la première partie du XIX e siècle est une manifestation utopiste ayant débouché sur un échec ou une tentative d’articulation du mouvement social avec la mise en œuvre d’activités économiques. Plus récemment, l’économie solidaire peut être considérée comme une simple réaction à la montée du chômage et de l’exclusion ou comme une résurgence dans d’autres conditions de l’associationnisme solidaire. L’analyse de ces bifurcations amène à deux scénarios, soit l’économie solidaire n’est qu’une adjonction à la marge de l’économie sociale qui demeure un regroupement d’entreprises collectives, soit l’ESS dépasse le rassemblement d’entreprises pour constituer une socio-économie solidariste.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jean-Louis Laville

Tirer le meilleur parti de la contribution de l’économie sociale à l’économie circulaire

Ce texte explore la contribution de l’économie sociale à la transition vers une économie circulaire comme moyen d’engager les citoyens, les entreprises et les territoires  dans la circularité. En se basant sur une revue de la littérature, il définit à la fois le concept d’économie circulaire et celui d’économie sociale. Il décrit le potentiel de  l’économie sociale pour soutenir les activités circulaires et les modèles d’entreprises apparentés, ainsi que pour mieux intégrer la circularité dans nos économies et nos  sociétés. Enfin, il examine la façon de mieux capitaliser sur ce potentiel et d’identifier les orientations politiques qui s’appuient sur la complémentarité des économies  sociale et circulaire pour soutenir la circularité et stimuler une transition verte et inclusive.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Julie Rijpens, Julien de Beys

Présidence française de l’Union Européenne, élection présidentielle : vers un agenda synchronisé et prometteur pour l’ESS française ?

La Présidence Française de l’Union Européenne (PFUE) s’ouvre sur un contexte inédit et encourageant pour l’économie sociale et solidaire. Elle est en effet la première  présidence assurée par un grand pays de l’Union après l’annonce par la Commission de son plan d’action pour l’économie sociale en Europe, le 9 décembre dernier.  Pour en analyser le contenu et la portée, une rétrospective sur le chemin parcouru s’impose. La concordance de temps entre cette présidence et l’élection présidentielle   en France pourrait favoriser un nouveau départ pour l’ESS française si les pouvoirs publics décidaient de s’appuyer sur elle pour contribuer à un agenda  aussi exigeant que nécessaire de transformation de l’économie. Dans le cas contraire, l’ESS devra trouver en elle et dans de nouvelles collaborations stratégiques les  ressources indispensables à la démonstration qu’elle est capable de relever le défi des transitions, et de « faire à nouveau des choses plus grandes qu’elle ».

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Jérome Saddier

L’ESS dans les dynamiques collectives de territoire en transition Le territoire comme possibilité

La nécessité de changer de modèle de développement progresse sous les contraintes, sanitaires et écologiques. Une fenêtre s’ouvre pour l’ESS. La coopération n’est-elle pas « fille de la nécessité » ? Une transition systémique (économique, sociale et écologique) devient essentielle. Elle se joue significativement au niveau « méso » des territoires et des filières. L’ESS peut tenir là un rôle de pionnier, y diffuser le récit d’une autre économie, y polliniser les autres acteurs économiques. En participant pleinement à ces dynamiques de coopération, l’ESS puise l’innovation de ses réponses et fait valoir par l’exemple sa radicalité transformatrice. L’article, s’appuyant sur de nombreux cas concrets, instruit l’enjeu de nouvelles relations entre l’ESS, l’économie de proximité et les territoires.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Hugues Sibille

Construire une économie au service des personnes : plan d’action pour l’économie sociale

En 2019, la Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, m’a demandé de préparer un plan d’action pour l’économie sociale, afin de renforcer l’ambition de l’Europe en matière d’équité sociale et de prospérité. En effet, en dépit de ses atouts pour répondre à plusieurs défis auxquels nos sociétés sont confrontées, cette forme alternative d’entreprendre reste trop peu connue et exploitée. Le plan d’action sur l’économie sociale, adopté le 9 décembre dernier, vise donc précisément à promouvoir ce modèle à l’échelle de l’Union en créant un cadre propice à son essor, en développant des outils pour renforcer les capacités entrepreneuriales des acteurs de terrain, ainsi qu’en renforçant la reconnaissance de ce modèle par l’ensemble des publics concernés.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Nicolas Schmit

Des défis pour les coopératives et les chercheurs

Le thème du congrès mondial des coopératives de l’ACI en 2021 était l’approfondissement de notre identité coopérative. Puisque le monde coopératif répond à des défis à la complexité croissante, il est utile d’envisager les modèles dans les évolutions des coopératives et les contributions de la recherche. Ce texte commence par réfléchir sur la manière dont les coopératives ont traité les défis du passé, et poursuit en envisageant les modèles de développement et d’innovation en réponse aux nouveaux défis. Il envisage ensuite les nouveaux développements théoriques, qui aident à présenter les fondations de la coopération et ses spécificités dans une économie plurielle. Il conclut par de nouvelles perspectives dans la façon dont les chercheurs et les revues prennent une part essentielle aux développements de la pensée coopérative.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Roger Spear

Les dimensions coopératives du développement territorial

Cet article analyse les dimensions coopératives des processus de développement territorial et montre comment la mise en œuvre de relations de coopération contribue à leur réussite. On insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas seulement d’une question de coordination entre entreprises ou organisations productives, mais plus fondamentalement de l’implication des populations et des différentes parties locales. Après une présentation de la notion de développement territorial et du rôle joué par les relations de coopération dans les systèmes localisés de production et l’économie sociale et solidaire, est étudiée leur contribution à la production des innovations territoriales et des dynamiques de développement territorial.

 

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
André Torre

Apprendre à coopérer : expériences éducatives en Argentine et identité coopérative

Cet article présente quelques expériences éducatives argentines dans le domaine de la coopération, pour mettre en relief la grande variété des initiatives qui tendent à approfondir l’identité coopérative. Dans cette optique, l’auteure examine l’objectif et la portée spécifique des différentes expériences : 1) enseignement coopératif dès le premier cycle de l’enseignement, 2) formation à l’université, pour faire valoir l’alternative coopérative dans l’organisation de la vie économique et sociale 3)  promotion des initiatives éducatives sur la coopération par le biais de l’extension universitaire et 4) production d’ouvrages d’économie sociale dans le cadre d’une coopérative éditoriale. L’article montre que chaque nouvelle expérience de coopératives dans le domaine de l’éducation se nourrit de la précédente, enrichissant un réseau ininterrompu de réalisations structurées autour des personnes et de relations construites autour de la raison d’être de l’identité coopérative : le sens de « association et entreprise ».

 

Texte traduit de l’espagnol par Patricia Toucas-Truyen

Numéro de revue: 
364
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Mirta Vuotto

La société du commun : quelles (r)évolutions pour l’ESS ?

Les communs, en lien avec l’économie sociale et solidaire (ESS), ont connu une extension à tous les domaines de la vie en société, ouvrant une perspective nouvelle, celle de la société du commun. Alors que celle-ci devient l’horizon du dépassement du capitalisme, quelles « évolutions révolutionnaires », ou (r)évolutions, pourraient lui donner forme ? L’auteur apporte une réponse en faisant du développement des territoires en commun, caractérisés par leur infrastructure intégrale et translocale, le levier d’un remplacement du capitalisme  par les communs. Il s’interroge ensuite sur le rôle que l’économie sociale et solidaire pourrait jouer dans cette transition, tout en constatant que, à l’aune du bloc néolibéral  dominant, celle-ci se révèle divisée. C’est en prenant appui sur une « ESS en communs » qui existe déjà que l’auteur esquisse les stratégies à suivre vers l’établissement d’une société du commun.

 

Numéro de revue: 
363
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Hervé Defalvard

Les réponses des Scic aux enjeux agricoles émergeants : panorama et dynamiques

À travers une revue de presse et son analyse textuelle par le logiciel Iramuteq, cet article propose un panorama actualisé et problématisé des sociétés coopératives d’intérêt collectif
(Scic) dans le secteur agricole. Les auteurs montrent comment, grâce au multisociétariat et à un ancrage territorial, les Scic répondent à des enjeux agricoles émergents. L’analyse menée sur la revue de presse permet notamment de mettre à jour quatre enjeux contemporains du secteur face auxquels la Scic semble porteuse d’innovations. Sont ainsi identifiés : la diversification du secteur agricole vers les énergies renouvelables ; la transition des filières vers l’agriculture biologique et les circuits courts de proximité ; l’affirmation de la gouvernance démocratique de collectifs de producteurs ; l’accès au foncier agricole ainsi que les stratégies relatives à l’installation des nouvelles générations et des néoruraux.

 

Numéro de revue: 
363
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Natalia Suarez, Pierre Triboulet, Charlène Arnaud, Pascale Château Terrisse

Quelles ressources et compétences pour réussir la stratégie de diversification d’une coopérative agricole ?

Face aux difficultés récurrentes en matière de revenus, les coopératives agricoles françaises ont fait le pari de la diversification. Les facteurs de réussite de leurs stratégies en la matière sont peu étudiés, ce qui freine d’autant leur compréhension. En prenant appui sur la théorie des ressources, les auteurs dégagent quatre grandes stratégies de diversification des coopératives agricoles. Ils montrent que leur réussite dépend de la capacité de la coopérative mère à identifier les ressources et les compétences sur lesquelles elle peut s’appuyer pour bâtir une stratégie créatrice de valeur. Ils soulignent également les difficultés de pilotage que ces stratégies génèrent pour les dirigeants élus. Difficultés qui peuvent se traduire par une perte de contrôle et d’influence.

 

Numéro de revue: 
363
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Bertrand Valiorgue, Émilie Bourlier-Bargues, Xavier Hollandts

Le supermarché social et solidaire : un nouvel acteur dans la lutte contre la pauvreté et le chômage en Suède

Le secteur associatif suédois s’impose, depuis peu, comme acteur complémentaire des politiques sociales, en fournissant des prestations alternatives de qualité aux populations précarisées. Ce positionnement nouveau des associations suppose une professionnalisation de l’action sociale. A partir d’un travail en immersion dans le supermarché social et solidaire Matmissionen, l’auteur cherche à analyser les effets de la professionnalisation du secteur associatif et de l’importation d’une logique marchande dans la pratique et la perception du travail social, en puisant dans les discours tenus par la structure sur elle-même. L’article montre en quoi ce processus s’inscrit dans un cadre plus global d’activation de la protection sociale et des mécanismes d’aide : une position ambiguë qui redéfinit les contours de la relation d’aide et de la relation aux pouvoirs publics.

 

Numéro de revue: 
363
Année de publication: 
2022
Auteur(s): 
Yacine Boukhris-Ferré