Union avant l'été des organisations patronales de l'économie sociale

L'Usgeres et le Synéas, les deux grandes organisations d'employeurs de l'économie sociale et solidaire, ont annoncé mercredi leur union "avant l'été". En regroupant la grande majorité des syndicats d'employeurs associatifs, coopératifs et mutualistes, elles espèrent notamment peser dans les prochains débats sur la représentativité patronale. Aujourd'hui, trois organisations patronales seulement, le Medef, la CGPME et l'UPA sont habilitées à négocier au niveau national avec les syndicats.

L'Usgeres (Union de syndicats et groupements d'employeurs représentatifs dans l'économie sociale) et le Syneas (Syndicat des employeurs associatifs de l'action sociale et médico-sociale) "ont lancé des travaux devant aboutir, avant l'été, à la création d'une union des syndicats d'employeurs de l'économie sociale et solidaire", écrivent les deux groupements dans un communiqué commun. Validée lundi par le Synéas, cette union doit encore être soumise à une modification des statuts de l'Usgeres, le 24 juin. Le premier conseil d'administration de la nouvelle organisation est prévu début septembre. "Outre la représentativité patronale", elle contribuera "à la structuration du secteur dans la perspective de la reconnaissance de l'économie sociale et solidaire par les pouvoirs publics. C'est un premier pas", affirme Philippe Launay, président du Synéas.

L'Economie sociale et solidaire regroupe des organismes comme les associations, les mutuelles, les fondations... Elle représente environ 10% des emplois salariés en France, selon l'Insee. Pour développer l'emploi dans ce secteur, et notamment faciliter les coopératives, le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon a promis une loi en 2013.

Source : AFP