Quelle générosité durant la crise ?

Pour la 25 e édition consécutive, Recherches & Solidarités a publié en novembre son étude « La générosité des Français », portant sur les dons réalisés en 2019. Ceux-ci ont augmenté de 2,4 %, atteignant  la somme de 2,6 milliards d’euros. Le nombre de foyers donateurs a baissé de 5,9 %, s’établissant à 4,7 millions. Afin de mesurer les premiers impacts de la crise sanitaire, des données ont été collectées sur les dons des particuliers et ceux des entreprises (à partir de l’enquête du Mouvement associatif réalisée en juin 2020). Les résultats suivants s’appuient sur 3 200 réponses d’associations recevant des dons de particuliers, et sur 3 060 réponses d’associations recevant des dons des entreprises.
- Concernant les dons des particuliers, 6 % des associations ont décidé d’effectuer une collecte pour la première fois, alors qu’elles n’y avaient pas recours jusque-là. Concernant les montants collectés, 14 % des responsables associatifs estiment qu’ils ont reçu à peu près autant de dons, 30 % regrettent une générosité moindre, et 21 % constatent une générosité supérieure (associations de santé et d’entraide). Les associations de défense des droits et des causes enregistrent le recul le plus important (27 points) des dons habituellement perçus.
- Concernant les dons des entreprises, 25 % des responsables indiquent avoir reçu un soutien moins important, contre 2 % qui estiment qu’il a été, au contraire, supérieur.

La-generosite-17-11-2020.pdf (recherches-solidarites.org)