Open hardware : une SCIC pour l'autoconstruction en agroéquipement

L’open hardware, qui permet aux passionnés de technologie de construire eux-mêmes leurs robots, leurs smartphones ou leurs voitures, intéresse un nouveau public : les agriculteurs. Grâce à des plans accessibles librement sur Internet, ils peuvent fabriquer des machines agricoles moins chères que celles qui sont disponibles dans le commerce.

Les agriculteurs s'intéressent de plus en plus à l'autoconstruction, ou open hardware, qui leur permet de construire eux-mêmes des machines agricoles directement dans leurs exploitations, avec du matériel facile à trouver dans le commerce ou à fabriquer avec une imprimante 3D. Ce mouvement, initié par des informaticiens qui ont développé des logiciels libres de droits, s'est progressivement étendu au monde du hardware.

Lire la suite sur le site l'usine digitale.

Voir le site de l'Atelier paysan.