Notoriété de l’ESS et attentes des jeunes. Sondage CSA juin 2011

Quelle que soit leur connaissance du secteur, les jeunes adhèrent aux principes de l’économie sociale et solidaire (ESS) et ils considèrent les structures de l’ESS comme des acteurs de confiance pour faire évoluer la société dans le bon sens. C’est ce que révèle le sondage CSA-Jeun’ESS « Notoriété de l’économie sociale et solidaire et attentes de la jeunesse » réalisé en juin 2011. Ce sondage permet également de mesurer le chemin à parcourir pour favoriser la rencontre entre les jeunes et l’ESS. 

Si les jeunes ne semblent pas majoritairement connaitre l’ESS, ils connaissent en revanche assez largement les structures de celle-ci sans pour autant savoir qu’elles en dépendent. En effet, si les entreprises sociales et les associations appartiennent assez clairement au secteur de l’Economie Sociale et Solidaire pour 84% et 77% des jeunes qui les connaissent, ce lien apparait plus délicat à évaluer pour les autres structures de l’ESS. Plus de la moitié (51%) des jeunes qui connaissent les mutuelles pensent que ces dernières n’appartiennent pas à l’ESS.

Interrogés sur le secteur dans lequel il préfèrerait travailler : 42% des jeunes choisissent le secteur public, 35% le secteur privé lucratif et 23% citent le secteur de l’ESS. Face aux contraintes économiques et sociales, le choix professionnel se tourne d’abord vers la sécurité, puis vers la rémunération avant celui de l’utilité sociale. Si la notoriété de l’ESS n’influe pas sur le choix d’une carrière dans le secteur public, les jeunes qui déclarent avoir une connaissance de l’ESS s’y engageraient plus volontiers que dans le secteur privé lucratif (32% contre 27%).

La synthèse du sondage