Les Scop lancent un portail collaboratif pour préparer leurs congrès régionaux

Dans la perspective du Congrès national des Scop qui aura lieu les 15 et 16 novembre 2012 à Marseille, et leurs Congrès régionaux qui se tiendront entre mars et mai, Les Scop lancent un site collaboratif permettant aux coopérateurs de donner leur avis sur les orientations 2012-2016 du Mouvement Scop.

orientation n° 1 :

Impliqués dans la formation et la promotion des personnes, nous mobiliserons des acteurs du monde de l’enseignement : étudiants, enseignants chercheurs et experts… pour nous aider à constituer un observatoire des pratiques de management coopératif. Nous poursuivrons cette initiative en concertation avec Coop FR pour inscrire les principes de la coopération dans les programmes éducatifs, de l’école à l’université.

orientation n° 2 :

Pour renforcer notre veille permanente sur les initiatives en matière de RSE, nous conforterons la révision coopérative pour traiter, outre l’aspect financier et statutaire, l’aspect sociétal pour les SCOP et d’intérêt collectif pour les SCIC. Couplée à notre Centrale des bilans, nous disposerons de données objectivées pour communiquer de façon offensive sur les performances et les innovations distinctives et attractives des Scop & Scic dans tous les secteurs d’activité.

orientation n° 3 :

En exprimant le caractère universel des principes coopératifs rappelé en préambule des statuts de la CG Scop et qui s’imposent à l’ensemble des coopératives adhérentes, le mouvement estime qu’une démarche de réflexion sur l’adaptation de nos statuts est légitime et doit pouvoir aboutir à des aménagements législatifs autant que de besoin.

orientation n° 4 :

Le Mouvement affiche sa volonté politique d’accompagner les initiatives économiques collectives et de faire plus particulièrement de la croissance externe, de la transmission d’entreprise aux salariés et de la constitution de groupes coopératifs les trois leviers fondamentaux et structurants de son développement. Il est conscient de la nécessité de s’en donner les moyens y compris d’organiser et de faire évoluer les ressources techniques et opérationnelles.

orientation n° 5 :

En exprimant le caractère universel des principes coopératifs qui s’imposent à l’ensemble des coopératives adhérentes, le Mouvement préconise une veille permanente du droit coopératif en vue d’obtenir les aménagements nécessaires à la pérennisation et au développement des sociétés coopératives et participatives.

orientation n° 6 :

Le Mouvement apportera tout l’appui nécessaire à la mise en place d’une organisation commune à l’ensemble des CAE qui a vocation à valoriser le modèle de la Société coopérative d’activités et d’emploi, à le promouvoir et à le développer sur l’ensemble du territoire tant de façon généraliste que par filière métier.

orientation n° 7 :

Le Mouvement s’engage aux côtés d’autres organisations coopératives à promouvoir et développer le statut Scic dans les activités d’intérêt collectif et territorial que sont notamment la santé, l’environnement, les arts et la culture et l’agriculture.

orientation n° 8 :

En prévision d’une accélération du phénomène des transmissions d’entreprises, notre Mouvement décide de se mettre en capacité de promouvoir les compléments statutaires aux formes Scop et Scic dans l’objectif de formules coopératives diversifiées, adaptées aux préoccupations des coopératives en croissance, des salariés co-entrepreneurs et de l’ensemble des acteurs de la création-reprise-transmission.

orientation n° 9:

A l’issue d’une période d’élections propice aux propositions réglementaires et législatives, le Mouvement prend les moyens d’exercer un rôle d’influence en étant force de propositions au gouvernement dans le cadre du renforcement des politiques publiques en faveur de la création-reprise d’entreprise par les salariés tout comme de la transmission d’entreprises en Scop.