L’emploi dans les mutuelles : perfectible sur l’égalité salariale hommes-femmes

L’Association nationale des employeurs de la mutualité (Anem) a publié le 5 novembre 2019 les chiffres-clés de l’emploi dans la branche mutualité (données de 2017). Le secteur compte 550 000 salariés répartis ainsi : 39 % d’employés, 35 % de techniciens et 26 % de cadres. 90 % des employés sont en CDI avec une ancienneté moyenne de dix ans. Le turn-over assez faible (10,3 %) témoigne de conditions de travail relativement satisfaisantes.
Très féminisé (76 %), surtout dans les activités sanitaires et sociales, l’emploi mutualiste accuse cependant des inégalités de genre persistantes. Dans la catégorie « employés », le salaire médian des femmes est de 24 017 euros annuels contre 24 701 euros pour les hommes. L’écart s’accentue lorsqu’on s’élève dans la hiérarchie. Tout en haut de l’échelle, le salaire médian des directrices est de 86 226 euros contre 109 500 pour les directeurs.
Enfin, si les femmes occupent 57 % des postes de cadres, elles ne sont que 41 % dans la catégorie supérieure. La parité aux postes de direction et l’égalité salariale à tous les échelons restent à accomplir, dans le monde mutualiste comme dans l’ensemble de l’ESS.

www.anem-mutualite.fr