Le prix de l'ADDES 2010

L'Association pour le développement de la documentation sur l'économie sociale a tenu son 23e colloque le 9 novembre. La Recma publiera une sélection des communications présentées lors de cet événément. En fin de matinée, Henry Noguès, président de l’Addes, a brossé un rapide panorama des tendances actuelles de la recherche en économie sociale, et Edith Archambault a présenté l'état des travaux du groupe sur les Associations qu'elle préside dans le cadre du Conseil national de l'information statistique (CNIS). Les Prix de l'ADDES ont été remis au cours du colloque, à Anne-Cécile Couaillier pour son mémoire sur « Discours et enjeux autour du passage à l'Europe : la construction d'une notion européenne d'Économie Sociale » et à Juliette Weber pour sa thèse intitulée « Entre idéal et expérience vécue : du concept de valeur de lien à son expression au sein des entreprises d'assurance mutualiste – le cas du groupe MACIF ».

Rappelons qu'en 2009, l'Addes primait notamment  Sylvain Lefebvre pour sa thèse "Mobiliser les gens, mobiliser l’argent". Dans la foulée, son Université (Lille 2) lui décernait le prix de la Faculté des sciences juridiques, distinction qui lui permit d'obtenir le prix "Le Monde" de la recherche universitaire récompensant les meilleures thèses francophones en sciences sociales et humaines (jury présidé par Edgar Morin). Voilà tout le malheur que nous souhaitons aux deux lauréates de 2010.