La déclaration de Strasbourg II remise à la nouvelle Commission européenne

À Strasbourg, capitale européenne et siège du Parlement européen, qui arborait également durant l’année 2019 le titre de « capitale européenne de l’ESS », des collectivités territoriales (la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg), des réseaux locaux et nationaux de l’ESS ainsi que Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’ESS et à l’innovation sociale, et Luca Jahier, président du Cese (Comité économique et social européen), se sont réunis le 27 novembre 2019 à l’occasion de la 4 e édition de la Journée européenne des entreprises de l’économie sociale. Au programme : la passation de relais à l’Espagne, dont une ville sera la prochaine capitale européenne de l’ESS. Mais aussi la remise de la déclaration de Strasbourg II à la nouvelle Commission européenne et au nouveau Parlement européen.
« Une première “ déclaration de Strasbourg ”, principalement axée sur le développement de l’entrepreneuriat social, avait été bâtie il y a cinq ans et remise à trois commissaires de la Commission européenne et au Comité économique et social européen (CESE), se souvient Sandra Guilmin, chargée de mission ESS à l’Eurométropole de Strasbourg. La déclaration de Strasbourg II est une nouvelle déclaration politique forte en faveur de l’ensemble des familles de l’économie sociale afin que, au moment de la rédaction des réglementations et des textes européens, le mode d’entreprendre incarné par les coopératives, mutuelles, associations et fondations, soit toujours mieux pris en compte par les institutions de l’Union européenne. » Prenant appui sur les revendications portées par Social Economy Europe, organisation mobilisée pour obtenir un plan d’action européen en faveur de l’économie sociale, la déclaration interpelle les décisionnaires européens dans le cadre de l’Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable de l’ONU : « Nous, les acteurs de l’économie sociale, voulons construire collectivement une véritable économie sociale de marché qui concilie les performances économiques, le progrès social et la viabilité environnementale »...