La coopération agricole française monte en puissance

Maïsadour, Terrena, Sodiaal, Vivescia… Si leurs noms sont peu familiers, leurs marques se retrouvent au quotidien dans les assiettes des Français: Florette, Daddy, Yoplait, Delpeyrat, Francine, Labeyrie, Entremont… Les coopératives agricoles réalisent pourtant 84,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires - soit 40% de celui de l'agroalimentaire français - et emploient plus de 160.000 personnes.

Mais le monde coopératif reste encore fragmenté. Seuls quelques champions français comme InVivo ont atteint la taille critique pour se lancer à l'international ou déployer les moyens marketing et publicitaires pour promouvoir leurs produits en grandes surfaces. Elles pêchent encore souvent par leur «manque de rentabilité des fonds propres», selon Coop de France, souvent coincées en amont par la volatilité des prix des matières premières et, en aval, par la pression de la grande distribution.

Parmi les coups de pouce à venir, elles parient notamment sur 116 millions d'euros du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE). Si le gouvernement s'est engagé à le leur accorder en tant que tel ou par le biais d'une compensation, reste à convaincre Bruxelles.

L'intégralité de l'article du Figaro

Et sur le même sujet, celui de la Croix