Epargne solidaire : 235 millions d'euros en 2012 pour les entreprises de l'ESS

Environ un million de Français ont à ce jour souscrit un placement estampillé solidaire. Ils étaient moins de 40 000 en 2003. Les salariés peuvent placer une partie de leur épargne salariale dans des fonds qui investissent jusqu'à 10 % dans des sociétés de l'ESS. Et ceux qui misent directement sur le capital de structures de l'ESS profitent d'avantages fiscaux. Cela fonctionne. Le montant des encours progresse fortement (+ 32 %, à 4,69 milliards d'euros) et les sommes irriguant l'économie solidaire ont atteint 235 millions d'euros en 2012.

[...]

Les retombées sont réelles : en 2012, ces financements ont soutenu 12 000 entreprises en France, permettant de créer ou de sauvegarder 36 000 emplois. 4 400 personnes précaires ont également trouvé ou retrouvé un toit.

L'intégralité de l'article de Frédéric Cazenave pour le Monde


Question : "L'épargne salariale solidaire" est elle vraiment un outil intéressant pour l'ESS, puisqu'il profite à 90% à l'économie capitaliste, perpétuant ainsi la subordination de l'ESS à l'économie dominante? Sans compter le coût fiscal de  l'épargne salarial pour la collectivité et l'intérêt comptable qu'elle représente pour les entreprises...