Conférence : « Actionnariat salarié : quel rôle pour la SAP0, deux ans après la loi Pacte ? »

Toute la Recma

  • 2010
    • 2019
    • 2018
    • 2017
    • 2016
    • 2015
    • 2014
    • 2013
    • 2012
    • 2011
    • 2010
  • 2000
    • 2009
    • 2008
    • 2007
    • 2006
    • 2005
    • 2004
    • 2003
    • 2002
    • 2001
    • 2000
  • 1990
    • 1999
    • 1998
    • 1997
    • 1996
    • 1995
    • 1994
    • 1993
    • 1992
    • 1991
    • 1990
  • 1980
    • 1989
    • 1988
    • 1987
    • 1986
    • 1985
    • 1984
    • 1983
    • 1982
    • 1981
    • 1980
  • 1970
    • 1979
    • 1978
    • 1977
    • 1976
    • 1975
    • 1974
    • 1973
    • 1972
    • 1971
    • 1970
  • 1960
    • 1969
    • 1968
    • 1967
    • 1966
    • 1965
    • 1964
    • 1963
    • 1962
    • 1961
    • 1960
  • 1950
    • 1959
    • 1958
    • 1957
    • 1956
    • 1955
    • 1954
    • 1953
    • 1952
    • 1951
    • 1950
  • 1940
    • 1949
    • 1948
    • 1947
    • 1946
    • 1945
    • 1944
    • 1943
    • 1942
    • 1941
    • 1940
  • 1930
    • 1939
    • 1938
    • 1937
    • 1936
    • 1935
    • 1934
    • 1933
    • 1932
    • 1931
    • 1930
  • 1920
    • 1929
    • 1928
    • 1927
    • 1926
    • 1925
    • 1924
    • 1923
    • 1922
    • 1921
    • 1920

La société anonyme à participation ouvrière (SAPO) est un type particulier de société anonyme où coexistent deux types d'actions : des actions de capital "classiques" et des "actions de travail". Ces dernières ne sont pas attribuées aux salariés eux-mêmes mais à la collectivité des salariés via une société coopérative de main-d'œuvre. Grâce à celle-ci, les salariés (qui agissent par l'intermédiaire de représentants désignés) peuvent participer aux assemblées générales, aux conseils d'administration, à la distribution des dividendes - et donc mieux prendre part à la vie et au développement de leur entreprise.

Initiée par la loi Briand du 26 avril 1917, la SAPO fait partie des ambitions affichées par la loi Pacte qui réactualise son statut méconnu, mais à bien des égards très novateur. La Société anonyme à participation ouvrière permet aux salariés de participer à la gouvernance de leur entreprise sur un pied d'égalité avec les autres actionnaires et de sortir ainsi de l'opposition binaire Capital/Travail.

La Recma, revue internationale de l'économie sociale, organise dans le cadre du centenaire de sa création une conférence qui vous permettra de redécouvrir cette forme sociale innovante et d'examiner le rôle qu'elle peut jouer pour répondre aux enjeux de l'entreprise du XXIème siècle et à l'aspiration des salariés vers plus de démocratie.

Pour en débattre, seront réunis autour de Maryline Filippi, membre du comité de rédaction de la Recma, plusieurs dirigeants de SAPO, des chefs d'entreprise, des universitaires, des syndicalistes, des parlementaires...

 

Quand : le 5 novembre, de 9 à 13h.

Où : la rencontre se déroulera en présentiel dans l’auditorium du Crédit Coopératif (12, bd de Pesaro, 92 000 Nanterre).

Entrée libre, inscrivez-vous sans attendre : https://rb.gy/fmeen4

 

PROGRAMME

9h à 9h30 Accueil

9h30-9h45 Introduction : La Sapo, entre centenaire et nouvel horizon

Par Maryline Filippi, Comité de rédaction de la Recma

 

9h45-10h15 L’actionnariat salarié, panorama et tendances

Par Paul Maillard, spécialiste de la participation et de l'actionnariat salarié

 

10h15-11h15 1ere table ronde : Les SAPO, quelle histoire !

Modérateur : Pierre Valentin (Président du Directoire d’ECOFI)

Participants : Marc Bourgeois (Sapo Ambiance Bois) ; Eric Pellerin (Sapo Nova Construction) ; Roger Daviau (Consultant) ; Eric Bouley (PWC).

11h15-11h30 Questions/réponses

 

11h30 -12h30  2ème table ronde : Quel actionnariat salarié pour l’entreprise de demain ?

Modératrice : Nicole Alix (La Coop des Communs)

Participants : Pierre-Alain Sarthou (Directeur de cabinet de la Secrétaire d’Etat à l’ESSR) ; Dominique Potier (Député de Meurthe-et-Moselle) ; Laurence Peyraut (Secrétaire générale de Danone France).

12h30-12h45  Conclusion