6 propositions de Coordination sud et de l'AMCP pour la présidence française du G8 et du G20

Jean-Louis Vielajus, Président de Coordination Sud, dans l'éditorial de la dernière lettre d'information de la CPCA dont il est administrateur, rappelle que la France préside cette année les sommets du G8 (26 -27 mai, Deauville) et du G20 (3-4 novembre, Cannes). Coordination SUD et l’Association Mondiale de lutte Contre la Pauvreté (AMCP) se mobilisent pour favoriser la construction de positions communes et porter la voix des ONG françaises de solidarité internationale.

Le jeudi 7 avril, après des mois d’âpres négociations, Nicolas Sarkozy s’est finalement engagé officiellement à impliquer la société civile française et internationale dans les pourparlers de ces deux sommets réunissant les principales puissances économiques de la planète. Le processus est donc en marche pour définir les modalités de cette transparence retrouvée et renouvelée. D’ores et déjà, des ONG membres de Coordination sud ont pu participer à la réunion préparatoire du sommet des Ministres du G20 agricole

La société civile française attend du gouvernement qu’il porte six propositions.

1. Adopter une approche en faveur d’un développement basé sur le respect et la réalisation des droits humains fondamentaux.

2. En finir avec les paradis fiscaux pour assainir l’économie mondiale, financer le développement, et lutter efficacement contre la corruption.

3. Mettre en place dès aujourd’hui une taxation des transactions financières afin de financer les enjeux de développement et de climat

4. Réaffirmer le rôle des États dans l’encadrement de la responsabilité des entreprises en matière sociale, environnementale, fiscale et de droits humains, et veiller à ce que les engagements pris en matière de travail décent soient appliqués.

5. Favoriser une régulation efficace des marchés agricoles au service de l’agriculture familiale et paysanne et des consommateurs.

6. Réguler le commerce des armes, soutenir la construction de la paix et de l’État de droit, en finir avec l’instrumentalisation des migrations et de l’aide.

En savoir plus